Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Présidentielle : le matraquage de la droite.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Face aux sondages qui ne décollent pas et à la persistance de la popularité du candidat socialiste, les ténors de l'UMP ont décidé d'appliquer une drôle de stratégie.

Certains appelleront ça une « saine émulation », mais les journalistes eux parleront plutôt d’un matraquage lassant de la part de l’UMP. C’est désormais un rituel : dès que François Hollande ouvre la bouche, une avalanche de communiqués de presse tombe dans les rédactions, nous submergeant un peu trop. Et la présentation du programme présidentiel de François Hollande ce matin n’a malheureusement pas fait exception à la règle.

14 communiqués de presse, c’est le nombre de missives envoyées par différents membres du parti majoritaire. Certains très courts, d’autres plus longs, beaucoup provenant d’illustres inconnus, mais tous répétant les mêmes thèmes et presque les mêmes phrases.

« François Hollande c’est oui-oui au pays des merveilles », « nous sommes déjà la génération que François Mitterrand a sacrifiée », « Franck Riester est effaré par l’absence d’envergure et d’ambition du programme de François Hollande », « démagogie et irresponsabilité sont les mamelles du programme de François Hollande », « un concentré du pire de ce que les années Mitterrand et Jospin ont pu nous apporter », « un mélange de jospineries congelées et des promesses démagogiques et irresponsables », « un candidat du passé déjà dépassé » ou encore « la ville rêvée par François Hollande serait un cauchemar pour nos compatriotes » : voilà un florilège des expressions qu’on peut retrouver dans ces communiqués.

Dans le fond, on peut saluer le fait que l’UMP ait trouvé un énième angle d’attaque contre le candidat socialiste. Après les attaques sur son manque de charisme, sur sa mollesse, sur son absence de programme, sur son alliance avec les verts ou sur son off concernant Nicolas Sarkozy, désormais, ils ont choisi de l’attaquer sur quelques arguments clés :

  • François Hollande veut détruire les classes moyennes.
  • François Hollande veut appliquer le programme de François Mitterrand, et selon Jean-François Copé de Léon Blum en personne.
  • François Hollande n’est pas courageux.

Plus c’est gros plus ça passe pourraient dire certains. Le problème n’est pas tant le fond de ces arguments, discutables ou non selon l’obédience politique de chacun, mais plutôt sur le style de « bourrin » appliqué par ces membres de l’UMP qui ont même créés une cellule riposte composée de « snipers » chargés de tirer sur tout ce qui sort de la bouche des socialistes. Autant de porte-paroles officieux qui dégainent les communiqués comme des armes de destruction massive, recherchant la phrase qui va « tuer » le socialiste, le bon mot qui pourrait être repris dans les rédactions et faire le buzz. Au détriment de tout respect et de tout débat politique sans doute.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb