Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Présidentielle : François Hollande a réussi son grand oral

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Le moment télévisé était fortement attendu et vint clore une séquence fort médiatique pour le candidat socialiste.

Le constat semble unanime ce matin dans la presse, sauf dans le Figaro : le débat, tant attendu, qui a eu lieu entre François Hollande et Alain Juppé, a tourné à l'avantage du premier qui a su démontrer une certaine pugnacité et un volontarisme que les français ne lui connaissaient pas.

Si le début de l'émission fut long, et trop people au goût de beaucoup de téléspectateurs, la partie économique et politique qui suivit fut un peu plus intéressant et permit au candidat socialiste de développer son programme exposé au matin, sans jamais dévier de son chemin. Sur le plan de la composition de son futur Gouvernement, s'il est élu, François Hollande a expliqué qu'il convierait tous ceux qui l'auraient soutenu pour le second tour à réjoindre son équipe gouvernementale, s'ils le désirent bien entendu. Concernant le Front de Gauche, le socialiste a promis que si Jean-Luc Mélenchon le dépassait, il voterait pour lui, quant au Modem, il s'est montré en revanche beaucoup plus sévère, soulignant qu'il ne voyait pas très bien comment gouverner avec quelqu'un qui critiquait autant son projet et son parti politique.

La partie la plus intéressant fut incontestablement le débat avec le ministre des affaires étrangères, dont l'UMP espérait fortement que "le meilleur d'entre nous" pourrait reprendre l'avantage et marquer des points. Raté, sur ce plusieurs nouveaux. D'abord, si Alain Juppé a effectivement fait son boulet et vanté le bilan du chef de l'état, ce fut avec un manque de convictions évident, lui qui est visiblement embarrassé par la TVA sociale et qui a cherché à la renommer TVA emploi. En attaquant le socialiste sur son "arrogance", le minstre n'a pas su non plus convaincre dans la mesure où François Hollande a su répondre avec ironie à ces attaques.

Ce qui aura cependant plombé la prestation d'Alain Juppé, c'est son utilisation systématique du futur et la petite phrase "on verra ce que vous ferez". Phrase terrible qui fait écho aux fausses confessions de Nicolas Sarkozy en début de semaine, et qui semble prouver qu'effectivement le parti présidentiel a le moral dans les chaussettes. De même en attaquant François Hollande sur son "sectarisme", l'argument tombe à l'eau dans la mesure où son adversaire a reconnu un peu avant quelques bonnes réformes à mettre au compte du président sortant.

François Hollande a donc réussi ce premier grand oral, en se montrant pugnace et en prenant le dessus sur Alain Juppé qui ne fut pas au meilleur de sa forme hier soir. En mettant en avant son côté présidentiel, sa capacité à peut-être devenir le futur président de la république, le député de Corrèze a sans doute réussi son pari.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb