Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Présidentielle : l'UMP affirme son courage

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Comment remotiver un parti entier quand tout le monde prédit votre défaite, même en interne ? Tel est l'actuel défi de la majorité présidentielle qui a tenté de reprendre la main hier.

Redonner du courage aux militants : tel semblait être l'objectif principal du conseil national de l'UMP qui s'est déroulé hier après-midi. Devant près de 5 000 adhérants, les ténors du parti sont venus distiller la bonne parole, et surtout convaincre que les sondages et la presse ont tort : Nicolas Sarkozy peut encore gagner l'élection présidentielle en mai prochain.

La semaine politique qui vient de s'écouler aura été très difficile à vivre pour la majorité présidentielle, groggy devant le succès de François Hollande au Bourget et face à Alain Juppé. Face à des sondages qui refusent de monter, l'UMP s'est donc réuni hier pour valider les 501 investitures décidées pour le moment par le conseil national, et ratifier le projet présidentiel dans lequel le futur candidat piochera ce qui lui plait. Mais aussi et surtout redynamiser les troupes qui ont bien du mal à croire en une prochaine victoire de la droite qui habite le pouvoir depuis maintenant 15 ans.

Si le projet et les investitures ont été ratifiés à une large majorité, sans aucun souci, l'exercice aura permis de faire défiler les grands ténors de la majorité : François Fillon, Jean-François Copé, Jean-Pierre Raffarin, Christian Jacob ou encore Bernard Accoyer sont donc venus, chacun leur tour, vanter le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy et surtout fustiger le projet et candidat socialiste, indignes d'exercer les plus hautes fonctions.

Et c'est le thème du courage qui aura été omniprésent dans la réunion politique d'hier, tous les leaders répétant ce mot à envie, alors qu'un petit film sur ce thème fut aussi diffusé, se terminant par ces mots du président de la république "le courage c'est la force d'agir". Le parti présidentiel a trouvé le crédo qui animera sa campagne présidentielle : le courage de l'actuel président, qui aura eu le courage actuel de mener des réformes difficiles, comme par exemple l'augmentation de la TVA.

Le Premier Ministre ne dit pas autre chose d'ailleurs quand il déclare "nous ne redresserons pas la France par le rêve (...) nous sommes aux avant-postes d'un combat électoral qui va déterminer les lignes des forces françaises de ce début de siècle". Ce même refrain fut repris par les autres dirigeants de la droite, avec Jean-François Copé qui affirma que "nous allons tout donner, sans fléchir, sans mollir, sans trembler" ou le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire qui demanda aux militants de ne plus avoir de doutes, d'hésitations ou d'idées noires.

Si la ligne de conduite et le futur slogan du parti sont donc trouvés pour l'élection présidentielle de 2012, la situation est encore délicate tant que le candidat n'est pas officiellement annoncé et que le projet présidentiel n'est pas clairement défini. Faute de mieux, les responsables de la majorité tapent sur les socialistes, sport dans lequel ils excellent.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb