Grand Paris Société

Compiègne : la chasse à courre jusqu'au stade de foot

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

AVA Compiègne

Ce samedi 13 novembre, une chasse à courre s'est -encore- achevée dans un village, Saint-Sauveur (Oise), le cerf se réfugiant au stade de foot. L'équipage était -encore- La Futaie des Amis.

Mais des militants d'AVA (Abolissons la vénerie aujourd'hui) était aussi présents, l'association suivant la plupart des chasses à courre en forêt de Compiègne. D'où ce témoignage...

 

Samedi 13 novembre 2021, l'équipage de chasse à courre "La Futaie des Amis" lance sa meute aux trousses d'un cerf, en forêt de Compiègne. La chasse part rapidement vers le village de Saint-Sauveur, où des familles se réunissaient pour le match de football amical entre les jeunes de l'U15 local et ceux du Dynamo Canly. Le cerf, à bout de forces, cherche à se réfugier dans le stade se retrouve coincé contre les grilles, entouré de chiens.


Une mère de famille, qui venait d'arriver avec ses enfants, décrit la scène :  « Je déposais mon ado de 13 ans au foot au Stade de Saint-Sauveur, et à mon arrivée, sur le parking en lisière de forêt, un cerf et les chiens à sa poursuite ! Il se réfugie dans un coin entre le grillage du stade dans un angle et les chiens aboyaient dessus. Il y avait aussi quelques autres parents. Quand le cerf s'est retrouvé face à nous, il a fait demi-tour et s'est caché dans un angle. Les chiens sont arrivés et j'ai commencé à hurler dessus pour les faire fuir. Là dessus, avec ma fille et une maman, on a décidé d'une stratégie car les chiens revenaient. Je rentre dans la forêt par la droite et je m'approche vers le cerf. J'essaie de lui parler doucement, je ne voulais pas qu'il ait peur de moi. Je tremblais de tous mes membres et mon cœur s'emballait. Je me suis servie d'un arbre pour me protéger au cas où, et ensuite je lui ai fait signe avec mes bras de fuir de l'autre côté ! J'ai crié aux filles qu'elles s'écartent car il arrivait, et ensuite il est repartit dans la forêt, face au stade. Mon fils me dit qu'il y a eu des chiens dans l'enceinte du stade. Sur le parking et la route, il y avait des camionnettes de chasseurs et de suiveurs, même les gendarmes étaient là mais ils ne se sont pas arrêtés non plus. »  


Les chasseurs un peu dépassés par la tournur des événements (photo AVA). 


L'entraîneur de l'ASSS confirme le chaos autour de ses jeunes : « Les chiens ont été très gentils et ont été écartés par les parents, mais les gens qui suivaient la chasse à courre roulaient à vive allure alors que des jeunes étaient à vélo sur la route communale... Un peu plus loin, nous avons des gens du voyage qui ont des enfants aussi ! On leur a demandé de ralentir mais rien n'y a fait... Tous mes joueurs étaient au vestiaire de mon côté comme du côté du club adverse. Étant éducateur, j'ai pensé à leur sécurité avant tout et malheureusement, vu le contexte, on a pas pris de photo. »


Des membres de l'équipage regardent la scène de loin, sans broncher, attendant visiblement juste de savoir dans quelle direction relancer la chasse après ce contre-temps. Mais tous les chiens sont finalement arrêtés par quelques personnes présentes, et le cerf peut s'enfuir pour de bon.  

 

 

 

 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb