France Politique

Macron : piqûre et candidature

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

L'allocution du président de la République, Emmanuel Macron, ce mardi 9 novembre, avait pour principal sujet le regain de l'épidémie de covid : les plus de 50 ans pourront recevoir une troisième dose de vaccin dès le mois de décembre.

Dès les premières minutes, le propos était bouclé. Et cela a fonctionné puisque 100.000 personnes ont rapidement cherché à prendre rendez-vous sur Doctolib pour recevoir un rappel du vaccin. Pour les plus de 65 ans, c'est urgent : leur passe sanitaire ne sera plus valable sans cette troisième injection. Pour les 50-64 ans, c'est nouveau mais pas inattendu. La troisième dose est déjà proposée dans d'autres pays. Ils pourront en bénéficier à partir du 1er décembre.

 

Le Président a aussi appelé les personnes qui ne le sont pas encore à se faire vacciner. Ils sont plus de 6 millions, selon LeParisien. Il a annoncé la reprise du port du masque à l'école dans tous les départements. 

 

 

Le mot du candidat

 

Emmanuel Macron a aussi, à dix mois de l'élection présidentielle, tiré un bref bilan (positif) de son quinquennat, annonçant une croissance à 6%, une hausse du pouvoir d'achat et un niveau de chômage en baisse. Les indemnités aussi sont en baisse et bientôt, il faudra 6 mois de travail au lieu de 4 pour pouvoir y prétendre. Soucieux d'aller vers "le plein emploi", il a annoncé une mesure :
 

« Les demandeurs d’emploi qui ne feront pas de recherche active verront leurs allocations suspendues. »  



L'autre point positif est l'instauration d'un contrat avec les moins de 25 ans : 500 € par mois en échange de 15/20 de formation ou d'accompagnement par semaine. Environ 500.000 personnes sont concernées.

 

Retour au nucléaire

 

Enfin, la seconde annonce importante concerne l'énergie nucléaire. il y a actuellement 56 réacteurs en fonctionnement en France, note Wikipedia. Emmanuel Macron entend relancer la construction de centrales.  S'il est candidat, s'il est réélu, s'il a une majorité pour cela... Sous Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), les premières constructions avaient engendré nombre de manifestations écologistes. Il est donc probable que l'on se contente des sites existants.

 

 

 


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb