France Politique

Zemmour : la diabolique tentation des Républicains

Publié le  Par Patrick Béguier

image article

dr

Derrière Emmanuel Macron qui ferait, selon les sondages, la course en tête, ils sont trois à se disputer l'accès au second tour de l'élection présidentielle. Trois dans un mouchoir ! D'où l'idée des Républicains d'une manoeuvre diabolique pour permettre à Valérie Pécresse de garder toutes ses chances.

 

Acte premier : Éric Zemmour ne compte pour l'heure que trois cents promesses de parrainages. Il s'agit bien de promesses ! Rien ne dit qu'elles se concrétiseront d'ici le mois de mars, d'autant que les noms des soutiens à cette candidature seront connus de tous, ce qui peut embarrasser grandement des élus locaux soucieux de ne pas fâcher leurs administrés ni de voir de nécessaires subventions ou aides financières leur filer sous le nez. Comment, dès lors, obtenir les 500 signatures nécessaires ?

Acte II : Éric Zemmour ne peut pas porter ses regards vers Marine Le Pen, trop contente de garder pour elle les soutiens qu'elle possède encore à l'extrême droite. La seule solution : "débaucher" des représentants des Républicains en avançant l'idée que lui interdire de se présenter à cette élection majeure pour le pays serait un déni de démocratie. Aidez-moi, chers Républicains, à donner aux Français le droit de choisir entre nous ! De Gaulle et Pétain vous regardent !

Acte III : Le polémiste en appelle à l'Association des maires de France pour recueillir ses parrainages. Il suggère à son président LR, David Lisnard, "personne remarquable et  démocrate" (sic), de faire un pool de signatures et d'en donner à tous les candidats qui sont au minimum à 5 ou 8% dans les sondages… Quelle grandeur d'âme ! Quel démocrate ! Réponse du président : son association n'a pas de compétence en la matière. Mais il se montre compréhensif : il souhaite que soit réformé le dispositif actuel… lors du prochain quinquennat !

Acte IV : L'idée fait, toutefois, son chemin dans les têtes des Républicains. Priver Zemmour d'élection, c'est pour Valérie Pécresse l'assurance d'entamer un duel à mort avec Marine Le Pen qui verra inévitablement des partisans du polémiste se rallier à son camp ou parfois le retrouver. Très dangereux pour la dame au Kärcher qui s'époumone sur les problèmes de sécurité, consciente de sa stagnation dans les sondages après son joli mois de novembre. Il faut donc qu'Èric Zemour soit candidat et continue à diviser l'extrême droite. Alors, on va l'aider. Discrètement. On ne punira pas les élus LR qui donneront leur parrainage au candidat de Reconquête. Au nom de la Démocratie !

Acte V (qui reste à écrire) : C'est le Diable lui-même qui prendra la plume. Les vrais chiraquiens n'ont plus d'encrier. De Gaulle s'énerve. Pétain se marre.

 

Patrick Béguier

 

Journaliste et écrivain

 

Dernier livre paru :

"Mer Courage", chez Geste éditions

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb