France Société

Coronaghetto

Publié le  Par Un Contributeur

image article

dr (dessin du Mulot : Jacques Terpant)

Pour certains économistes, le "monde d'après" doit surtout ressembler au "monde d'avant" !

Ces pro-business s'inquiètent beaucoup plus des conséquences de l'épidémie sur la production industrielle et les profits que sur la santé de la population. "Au boulot !", lancent-ils, en assurant que le confinement, s'il est prolongé, engendrera un chômage plus dramatique que la maladie elle-même, en multipliant les situations de pauvreté, les états dépressifs, les suicides, etc. Bref : ils habillent leur impatience économique d'une angoisse sociale. C'est plutôt habile.
Un discours qui, au début, était celui de Donald Trump et de plusieurs élus républicains outre-Atlantique. Depuis, ils ont rétropédalé en voyant le désastre sanitaire qui affectait les États-Unis. Apparemment, plusieurs têtes pensantes du Vieux Continent n'ont pas vu le basculement opéré par le Nouveau.
Pendant qu'ils y sont, pourquoi ne proposent-ils pas de créer des ghettos pour vieux - population non productive - où on laisserait le coronavirus faire ses ravages, tandis que les jeunes iraient allégrement au travail pour relancer au plus vite la machine et effacer la parenthèse de cette vilaine "grippette" ?

Le mulot, effrayé !







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb