France Société

Hache de guerre

Publié le  Par Un Contributeur

image article

dr

La première alerte est venue de la présidente de la Commission européenne. Ursula von der Leyen proposait le confinement des seniors jusqu'à Noël.

La seconde, plus angoissante encore et scientifiquement étayée, a été lancée par le professeur Jean-François Delfraissy devant le Sénat : 18 millions de Français, les plus à risque de développer une forme grave du coronavirus, c'est-à-dire les personnes d'un certain âge, "au-dessus de 65 ou de 70 ans", devaient rester confinés après la fameuse date du 11 mai.
Dire ça devant les plus vieux élus de la République !
Aussitôt, on a vu les tempes grisonnantes (peut-être est-on vieux dès l'âge de 60 ans…) devenir peaux rouges et déterrer la hache de guerre. On n'allait pas les parquer dans des réserves d'indiens entre la Creuse, la Corrèze, le Cantal et la Lozère !
Le Shérif de l'Élysée a heureusement senti le danger. Après les gilets jaunes sur les ronds-points et les gilets rouges dans les rues pour les retraites, il n'avait pas envie d'affronter des tribus prêtes à le scalper à la prochaine présidentielle.

Le mulot







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb