France Société

Contre ou pour Hold Up

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr (copie d'écran Facebook)

Censuré sur Facebook, le documentaire "Hold Up" est objet d'un débat et de nombreux articles. La presse relève des insuffisances pour ne pas dire des fausses nouvelles. A voir si vous avez 2 heures 43 minutes à perdre.


Voici ce documentaire (si le lien reste actif)... Et voici quelques liens vers la critique du documentaire.
 


 

Qui est contre ?

 


Le journal Charente libre relève "quatre fake news" : « Les masques nids à microbes inutiles ; la Suède épargnée sans confinement ;  Hydroxychloroquine, Lancet et Revotril ; Une conspiration mondiale. »
 


Le journal LeMonde publie un article intitulé :  Les contre-vérités de Hold-up, documentaire à succès qui prétend dévoiler la face cachée de l’épidémie. Il propose sept exemples :  « Une remise en cause hâtive du confinement ; L’accusation infondée contre le docteur Fauci sur l’hydroxychloroquine et le SRAS ; Un imaginaire pic de mortalité après le "Lancetgate" ; L’intox du Rivotril et de l’euthanasie des personnes âgées ; L’exemple enjolivé de la Suède ; Une fausse information sur des "camps d’internement" Covid au Canada ; Un prétendu test pour détecter le Covid-19 dès 2015 .»


 

Le site TV5Monde propose un article intitulé : "HoldUp, Retour sur un chaos, décryptage du documentaire polémique sur le COVID19". On y lit : « Ce documentaire n'est pourtant pas un simple objet délirant purement conspirationniste de bout en bout, mais il n'est pas non plus un documentaire équilibré, cohérent, aux affirmations justes et inattaquables. Bien qu'il en utilise en partie les codes. Il est donc un peu des deux et probablement autre chose. »


FranceCulture a réalisé un entretien avec Tristan Mendès-France, maître de conférences à l'université Paris-Diderot et ayant travaillé sur le "complotisme". Il est assez critique : « A partir de faits, le documentaire est bâti comme une vraie entreprise de désinformation. »


Qui est pour ?

 


On trouvera chez FrontPopulaire, dans un blog (ne reflétant que l'opinion de son auteur) un avis quasi favorable, celui de Régis de Castelnau, avocat, qui a participé au documentaire. Ce qui l'inquiète, lui, c'est justement la censure.


 

Ce qui se passe aujourd’hui autour du documentaire "Hold-up" est l’illustration du danger que nous courons. Non pas parce que Monique Pinçon-Charlot et quelques autres y disent, ce qui n’est pas nouveau, des énormités bien senties, mais seulement par refus de les discuter et de les réfuter. Les interdire est beaucoup plus simple, surtout qu’au passage, c’est bien la contestation sociale et politique que l’on entend faire taire.
Qui peut croire une seconde que Laetitia Avia avec sa loi scélérate entend lutter contre la haine ? Elle s’en moque. Son seul objectif est de censurer les outils d'information employés par le peuple qui refuse de s’en remettre à une presse aux ordres du pouvoir d’État et de l’oligarchie.
Le tir de barrage contre le documentaire "Hold-up" poursuit d’abord et avant tout cet objectif.  







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (3)

avatar

poulbot

15/11/2020 09:27

Quelle que que soit l'opinion que l'on peux avoir sur ce film , NUL n'a le droit que quelques façons que ce soit , qu'il soit groupes de pression, multinationales, dirigeants, politiques,syndicats,religieux, média.... ; de dicter la réflexion, la compréhension des images , le visionnage , la lecture de texte, films, documentaires à qui que ce soit.
C'est cela la LIBERTÉ de pensée .

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

plus de commentairesVoir le(s) (1) réponse(s)
avatar

Tosi

16/11/2020 09:12

Je suis tellement d'accord avec vous.
Je ne cautionne pas forcément ce reportage mais je trouve scandaleux qu'on puisse l'interdire.... En plus ça ne fait que donner du crédit à ce qui est dit.

Bref je pense qu'interdire la diffusion de ce reportage c'est bafouer notre liberté la plus profonde.
De ce fait, j encourage le plus grand nombre à se procurer cette vidéo.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

15/11/2020 09:27

Quelle que que soit l'opinion que l'on peux avoir sur ce film , NUL n'a le droit que quelques façons que ce soit , qu'il soit groupes de pression, multinationales, dirigeants, politiques,syndicats,religieux, média.... ; de dicter la réflexion, la compréhension des images , le visionnage , la lecture de texte, films, documentaires à qui que ce soit.
C'est cela la LIBERTÉ de pensée .

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

plus de commentairesVoir le(s) (1) réponse(s)
avatar

Tosi

16/11/2020 09:12

Je suis tellement d'accord avec vous.
Je ne cautionne pas forcément ce reportage mais je trouve scandaleux qu'on puisse l'interdire.... En plus ça ne fait que donner du crédit à ce qui est dit.

Bref je pense qu'interdire la diffusion de ce reportage c'est bafouer notre liberté la plus profonde.
De ce fait, j encourage le plus grand nombre à se procurer cette vidéo.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Mgherald

17/11/2020 11:06

Liberté d'expression.,..? Ah bon ça n'existe pas ? .... Ah bon, je croyais... Du coup où est ce que j'ai vu ça... Récemment ? Ah oui ça me revient, c'était un soit disant président élu qui faisait une allocution... Mince, ou alors j'ai du mal entendre.... Pourtant ça paraissait bien vrai. Ah oui, le nom me revient, ça y est : macron ? Ça vous dit quelque chose ?... Non mais j'ai dû me tromper.... Désolé...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

17/11/2020 11:06

Liberté d'expression.,..? Ah bon ça n'existe pas ? .... Ah bon, je croyais... Du coup où est ce que j'ai vu ça... Récemment ? Ah oui ça me revient, c'était un soit disant président élu qui faisait une allocution... Mince, ou alors j'ai du mal entendre.... Pourtant ça paraissait bien vrai. Ah oui, le nom me revient, ça y est : macron ? Ça vous dit quelque chose ?... Non mais j'ai dû me tromper.... Désolé...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Bathazar

18/11/2020 03:54

À chacun de se faire son opinion en regardant ce documentaire, c'est ça la liberté d'expression. Et les premiers à le défendre devrait être les journalistes. Sont-ils tous à la botte du grand capital sans le savoir ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

18/11/2020 03:54

À chacun de se faire son opinion en regardant ce documentaire, c'est ça la liberté d'expression. Et les premiers à le défendre devrait être les journalistes. Sont-ils tous à la botte du grand capital sans le savoir ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb