Grand Paris Société

Le licenciement de Cissé entache l'image de Derichebourg

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

BFMTV (copie d'écran)

L'affaire de l'agent de propreté licencié pour une photo de lui allongé pendant une pause fait scandale. La société Derichebourg est attaquée sur les réseaux sociaux. Le jugement sera prononcé le 19 juin.

L'audience au tribunal des prud'hommes de Créteil (Val-de-Marne) a eu lieu mardi 14 janver et le prononcé du jugement repoussé au vendredi 19 juin, c'est un délai fort long pour réfléchir à une affaire dont la conclusion apparaît évidente au grand public. La société Polysotis, filiale de Derichebourg, a donc licencié Adama Cissé le 24 septembre pour "faute grave", après huit ans de service. Or, la preuve de la faute est une photo prise à la sauvette,  non datée précisément, et diffusée sur les réseaux sociaux avec en commentaire : "Voilà à quoi servent les impôts locaux des Parisiens à payer les agents de propreté à roupiller..."



Hélas pour Catherine Deschateaux, son nom a été révélé et elle fait l'objet de tweets injurieux et menaçants qu'on ne reproduira pas ici. Hélas pour la société Derichebourg, ce mercredi 15 février, on a atteint le chiffre de 34.600 tweets. La publication de l'affaire au niveau national, y compris sur les chaînes de télévision, y compris BFMTV, avec les explications d'Adama Cissé, n'arrange rien. Il existe une pétition (125 signatures) et une cagnotte (45€).


 

 

Intrusion chez Derichebourg
 

L'invasion du siège de Derichebourg (photo Révolution permanente).

Dans la soirée du mercredi 15 janvier, le site Révolution permanente annonçait l'envahissement du siège de la société Derichebourg par des militants qui ont obtenu un rendez-vous avec la direction et Adama Cissé. Le siège est au 119, avenue du Général-Bizot, dans le 12e arrondissement.

En vidéo.

La parole d'Adama Cissé


Le témoignage d'Adama Cissé sur Konbini News...









Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (2)

avatar

NONO72

16/01/2020 21:15

Hélas rien du tout. Cette affreuse bonne femme dont le tweet transpire la suffisance et le mépris (et sans doute aussi le racisme) mérite le flot d'insulte qui lui tombe dessus. Et j'espère qu'elle ne pourra plus sortir dans la rue pendant un moment, pour le coup, ça nous fera vraiment de la saleté en moins ! Minable petite bonne femme.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

16/01/2020 21:15

Hélas rien du tout. Cette affreuse bonne femme dont le tweet transpire la suffisance et le mépris (et sans doute aussi le racisme) mérite le flot d'insulte qui lui tombe dessus. Et j'espère qu'elle ne pourra plus sortir dans la rue pendant un moment, pour le coup, ça nous fera vraiment de la saleté en moins ! Minable petite bonne femme.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Couic

16/01/2020 22:56

Son nom n'a pas "été révélé", son tweet était public, et son identité aussi.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

16/01/2020 22:56

Son nom n'a pas "été révélé", son tweet était public, et son identité aussi.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb