Grand Paris Société

La rue de Rivoli interdite dès le 11 mai !

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

A la sortie du confinement, la rue de Rivoli devrait être interdite à la circulation, a annoncé Anne Hidalgo.

Parisiens, Franciliens, vous voilà prévenus : « Il est hors de question que nous nous laissions envahir par les véhicules et la pollution. » Mardi dernier, lors d’un conseil exceptionnel de la Mairie de Paris, Anne Hidalgo l’a affirmé haut et fort, le déconfinement ne doit pas rendre la capitale aux voitures. La maire de Paris va ainsi profiter de la crise sanitaire pour poursuivre son plan de réduction de la circulation. « La pollution est en soi une crise sanitaire. Conjugué au coronavirus, c’est un cocktail dangereux », a-t-elle encore martelé, selon le parisien.fr.

« Cabale ». Ainsi, l ’élue parisienne a annoncé à l’AFP (Agence France Presse) sa première mesure concrète qui concernera la rue de Rivoli. Cette artère parmi les plus empruntées de Paris devrait, dès le 11 mai, être tout simplement interdite aux voitures, exceptés les bus, taxis, véhicules d’urgence et des artisans, a précisé Anne Hidalgo. Sans oublier bien entendu les cyclistes pour lesquels elle souhaite « un axe un uniquement dédié au vélo. »

Si les écologistes se réjouiront d’une telle mesure, les usagers automobilistes la verront probablement d’un mauvais œil, à l’image de Pierre Chasseray, membre de l’association "40 Millions d’automobilistes" :  « Le moyen le plus sûr de se protéger du coronavirus aujourd’hui quand on se déplace, c’est l’habitacle de la voiture », a-t-il argumenté sur le site du quotidien avant de laisser éclater sa colère : « Qu’Anne Hidalgo arrête sa cabale anti-bagnole au moins pendant le temps de l’épidémie ! »

Axe majeur est-ouest. De fait, l’interdiction de la circulation dans la rue de Rivoli, l’une des plus longues de Paris, avec un peu plus de 3 kilomètres,  pourrait en effet poser de nouveaux problèmes d’engorgement dans d’autres artères. Débutant dans le prolongement de la rue Saint-Antoine (qui part de la Bastille), traversant deux arrondissements (4e et 1er) et s’achevant place de la Concorde, elle est un axe majeur du sens est-ouest très emprunté par les banlieusards franciliens de l’est parisien.
Reste une question : cette interdiction sera-t-elle définitive ?







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

poulbot

05/05/2020 08:48

Derrière Hidalgo ce cache Najdovski qui veut transformer pParis en une immense piste cyclable, cette personne a une haine viscérale de tout ce qui a 4 roues , au dire d'une personne ayant travaillé avec lui même les bus devraient être interdit .
Ce n'est plus uniquement le Rivoli qui va être interdit mais également le Saint Michel, le Lafayette, Le Général-Leclerc , la porte Maillot et après ce sera la rue de La Chapelle , le Clichy, l'avenue de Flandre..... ? cela est une atteinte flagrante a la liberté de circulation des personnes et des biens pour satisfaire une poignée d'écologistes qui roule la semaine en vélo et le we en gros véhicules polluant pour partir en vacances ou en résidence secondaire . Les personnes a mobilité réduite habitant Paris sont mises a l'index, les femmes enceinte qui devront aller a Port-Royal devront elle prendre le métro ou le bus avec les risques d'accouchement que l'on connait ? Ne parlons pas de la sécurité, nous sortons d'une crise sanitaire et tout est fait par cette municipalité pour interdire une reprise rapide des activités dans la capitale. Hidalgo et consorts veulent faire passer en force leurs diktats au mépris de la démocratie , l'exemple vient d'en haut .

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

05/05/2020 08:48

Derrière Hidalgo ce cache Najdovski qui veut transformer pParis en une immense piste cyclable, cette personne a une haine viscérale de tout ce qui a 4 roues , au dire d'une personne ayant travaillé avec lui même les bus devraient être interdit .
Ce n'est plus uniquement le Rivoli qui va être interdit mais également le Saint Michel, le Lafayette, Le Général-Leclerc , la porte Maillot et après ce sera la rue de La Chapelle , le Clichy, l'avenue de Flandre..... ? cela est une atteinte flagrante a la liberté de circulation des personnes et des biens pour satisfaire une poignée d'écologistes qui roule la semaine en vélo et le we en gros véhicules polluant pour partir en vacances ou en résidence secondaire . Les personnes a mobilité réduite habitant Paris sont mises a l'index, les femmes enceinte qui devront aller a Port-Royal devront elle prendre le métro ou le bus avec les risques d'accouchement que l'on connait ? Ne parlons pas de la sécurité, nous sortons d'une crise sanitaire et tout est fait par cette municipalité pour interdire une reprise rapide des activités dans la capitale. Hidalgo et consorts veulent faire passer en force leurs diktats au mépris de la démocratie , l'exemple vient d'en haut .

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb