Grand Paris Société

Affaire Pilarski : tuer Curtis n'est pas justice

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr (copie d'écran BFMTV)

Dans l'affaire Elisa Pilarski, les conclusions des experts accusent Curtis, le chien de Christophe Ellul, qui aurait mordu la jeune femme enceinte, provoquant son décès. L'euthanasie du chien est possible. Justice serait faite ? Pas sûr...

Le 16 novembre 2019, à Saint-Pierre-Aile, en forêt de Retz (aisne), Christophe Ellul retrouve le corps de sa compagne Elisa Pilarski, enceinte de six mois. L'Union, journal local, a dressé une chronologie. A côté d'Elisa, le chien Curtis. Il a raconté sur Facebook, plus tard, cette découverte. Extrait (quelques fautes ont été corrigées)...
 

« Tu m'as appelé à 13h19. Tu étais en panique, tu me disais je me fais mordre aux bras et aux jambes, je t'ai dis de lâcher Curtis. Et plus rien. Je sais que tu étais dans cette allée, où j'ai retrouvé ton blouson, ton gilet et ton écharpe. Tu avais Curtis en laisse avec son harnais et doublement muselé après ta frayeur que tu as eue avec le malinois. Tu ne l'as pas lâché. Ils en voulaient à Curtis et tu as dû mettre des coups de pieds, te faire mordre aux jambes, tu as sorti ton blouson, ton gilet et ton écharpe pour les donner à tes agresseurs. As-tu pris Curtis dans tes bras? Tu étais enceinte de 6 mois, Curtis au moment des faits pesait environs 18kilos, tu l'as porté et a cherché le seul endroit où te protéger, où il y avait des arbres, c'était ce ravin. Tu n'as pas dû le porter longtemps tes agresseurs te poursuivaient. Je suis sur que tu t'es couchée sur Curtis. Tu as protégé ton visage, Enzo et Curtis. Tu as fait rempart avec ton corps contre tes agresseurs. Ils t'ont alors attrapée par ta chevelure, t'ont traînée avec acharnement, ça devait être d'une violence inouïe car ils t'ont totalement scalpée... Curtis a dû se cacher, le vétérinaire qui l'a vu le jour même a constaté des griffures importantes au niveau des oreilles, je sais que tu attachais très bien les muselières.. Il s'est blessé en essayant de se l'arracher. Curtis n'a pu mordre personne, et s'il n'avait pas eu sa muselière il ne serait plus là aujourd'hui, face à une meute il n'aurait jamais fait le poids. »  

 

Depuis le mardi 3 novembre, on sait que seul l'ADN de Curtis a été trouvé sur le corps d'Elisa Pilarski, note Le Point. On sait aussi que la largeur de l'espace entre les crocs sur les traces de morsures, correspond à la machoire de Curtis et pas à celle des chiens de la chasse à courre ayant lieu un peu plus loin, le jour de cette promenade tragique : 3,6 cm contre 4,4cm.

 

« Putain, il m'a mordu ; il faut le piquer ! »
 

A supposer que le chien soit coupable, on se souvient aussi qu'il a été dressé comme chien de combat. Le Figaro en détaille les conditions... 
 

Trois mois avant le drame, en août 2019, le molosse de deux ans et demi était parti en Belgique, pour participer à des concours de "mordants sportifs" spéciaux "american pitbull" organisés par l'ADBA (American Dog Breeders Association), une association belge d'éleveurs de Pitbull, comme en témoignent les images postées par Elisa Pilarski sur sa page Facebook. Cette discipline sportive comporte des exercices de saut, d'obéissance mais aussi de mordant - cette ultime épreuve consiste à mordre avec attaque de face. Un concours que Curtis a remporté.

 

Février 2020, Le Courrier picard publie les photos de Curtis, pittbull, trouvées sur Facebook.

 

Hélas, Christophe Ellul lui-même a été mordu à la gendarmerie par son propre chien. Ce que rappelle LePoint...
 

Le chien avait déjà agressé son maître, lors de sa première audition, devant les gendarmes. « Putain, il m'a mordu ; il faut le piquer ! » s'était écrié Christophe Ellul.


Le Figaro soulève un détail : Christophe Ellul aurait collecté 10.000 € afin de payer l'avocat du chien Curtis. Sauf que le chien ne peut être défendu en justice. En revanche, le journal note que le propriétaire pourrait avoir à répondre d'homicide involontaire. Un autre journal local, Oise Hebdo, qui avait révélé des messages de Christophe Ellul, est plus précis...
 

Pour l’instant, l’information judiciaire ouverte en 2019 reste "contre X", pour « homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence (…) résultant de l’agression commise par des chiens ». Christophe Ellul peut également être mis en cause dans l’importation de son chien, ainsi que pour le dressage.

 

Une des photos d'Elisa Pilarski, en concours en Belgique, publiée par l'Est-Eclair.


Maître Alexandre Novion, avocat de Christophe Ellul, a fait savoir que son client était déprimé. Il a aussi annoncé une conférence de presse mardi 10 novembre. Il faut rappeler que Christophe Ellul, à ce stade, est innocent et même pas mis en examen : il n'y a qu'une "information", encore en cours.



 

 

 

 


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (2)

avatar

erelle

07/11/2020 20:36

Vous préférez attendre qu'il tue une autre personne ? Le chien a un trouble grave du comportement et il est peu probable qu'il commence une psychanalyse.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

07/11/2020 20:36

Vous préférez attendre qu'il tue une autre personne ? Le chien a un trouble grave du comportement et il est peu probable qu'il commence une psychanalyse.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Papi

12/11/2020 19:39

Une affaire tragique. Mes condoléances à Monsieur Ellul.
J'ai été un militaire appelé maître chien. Il faut savoir que dresser un chien pour l'attaque, ou la défense, laisse toujours des traces dans la tête du chien. Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'un drame se produit chez un particulier qui envoie son chien en dressage pour protéger son domicile par exemple. il peut se produire, mais je n'ai aucune donnée statistique, que le chien "pète un plomb', et se retourne contre la première personne qui est sur son passage, adulte ou enfant. On constate dans ce cas que rien ne peut l'arrêter, qui plus est quand la vue du sang l’excite. Toutes les personnes qui envoient leurs chiens à ce type de dressage doivent avoir conscience de ce risque, et s'en prémunir en connaissance de cause.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

12/11/2020 19:39

Une affaire tragique. Mes condoléances à Monsieur Ellul.
J'ai été un militaire appelé maître chien. Il faut savoir que dresser un chien pour l'attaque, ou la défense, laisse toujours des traces dans la tête du chien. Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'un drame se produit chez un particulier qui envoie son chien en dressage pour protéger son domicile par exemple. il peut se produire, mais je n'ai aucune donnée statistique, que le chien "pète un plomb', et se retourne contre la première personne qui est sur son passage, adulte ou enfant. On constate dans ce cas que rien ne peut l'arrêter, qui plus est quand la vue du sang l’excite. Toutes les personnes qui envoient leurs chiens à ce type de dressage doivent avoir conscience de ce risque, et s'en prémunir en connaissance de cause.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb