France Sport

SportHebdo : vive le sport !

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Ils l’ont déclaré sur les terrains et dans les salles, ils l’ont lâché en zone mixte ou en conf’de presse, ils l’ont écrit dans la presse, ils l’ont dit sur les antennes, on l’a vu ou entendu à la télé : l’actualité sportive vue au travers des mots et d’un autre œil.

« Il est possible que le succès économique de son club lui soit un peu monté à la tête ces derniers temps. » Cette réaction d’un président de club de L1 resté anonyme à propos de Saïd Chabane, le président du SCO Angers, reflète bien l’esprit qui règne dans le football et inspire quelques réflexions. 1 :  bonjour la solidarité (mais dans ce milieu, on peut s’attendre à tout...) ; 2 : et la présomption d’innocence (mais dans ce milieu, c’est quand ça arrange…) ; 3 : qu’a à voir la réussite économique d’un club avec le fait qu’un président pourrait se laisser aller à des gestes déplacés (mais dans ce milieu, on aime bien les amalgames surtout vis à vis des autres…) ; 4 : une affaire d’autant plus surprenante que le club de l’Anjou a la réputation d’une gestion et d’une ambiance familiales (mais dans ce milieu…). Après le tennis, le patinage, le livre de Sarah Abitbol, la démission du président Gailhaguet, la natation, l’athlétisme, la gym et même la moto et l’équitation quand une pilote et une cavalière ont lâché avoir elles aussi subi des agressions sexuelles, le foot s’y met. Comme dans la vie quotidienne, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond sur le grand terrain du sport. Et comme disait notre ami Gégé (Holtz) : « Vive le sport ! »


Mode avion.  « J’ai dit que j’allais demander à la salle de mettre les téléphones en mode avion jusqu’à ce qu’on finisse la compétition. » Alors qu’il allait sauter à Rouen, Renaud Lavillenie ne voulait pas savoir ce qui allait se passer à Torun (Pologne) où Mondo Duplantis pouvait tenter de battre son record du monde. Résultat : le Suédois de 20 ans a passé 6,17 m, le Français a perdu son record, fait un zéro à son concours, adressé ses vives félicitations au nouveau recordman. Et même s’il s’en dédit, a dû prendre un petit coup au moral. Et l’avion pour les Jeux, c’est dans cinq mois…

Réussites. « Pendant longtemps, l’offre politique ne m’a pas intéressé. Les gens s’engagent pour l’argent, la notoriété ou le pouvoir. Moi, j’ai déjà tout ça. C’est bien la preuve que ma démarche est désintéressée. » Il a porté son entreprise d’échafaudage au sommet et son club de rugby, Montpellier Hérault, parmi les meilleurs du Top 14, il est sponsor maillot du Quinze de France, Mohed Altrad a tout réussi. Reste la politique et la mairie de Montpellier qu’il convoite…

So British. « Le réalisateur ferait mieux de se concentrer sur le rugby plutôt que de vouloir remporter la Palme d’Or à Cannes. » De l’autre côté de la Manche, on a plutôt botté en touche sur la défaite de l’Angleterre au Stade de France. Du coup, on s’est vengé par l’entremise de la presse et du Telegraph qui s’est gaussé de la réalisation télévisuelle. Mauvais perdants, fallait bien qu’ils trouvent quelque chose à ces Frenchies ! So British….

Vite dit sur court.  « C’était bien plus qu’un match de tennis, un moment unique dans ma vie. » 3,2 millions d’euros, c’est ce qu’a rapporté à sa fondation* le match exhibition que Roger Federer a disputé (et remporté) au Cap (Afrique du Sud) contre son rival et néanmoins ami Rafael Nadal.
*fondation ayant pour vocation le soutien à l’éducation  de six pays africains (Afrique du Sud, Botswana, Malawi, Namibie, Zambie et Zimbabwe).
 - « J’ai souvent fait des arrêts assez longs, et j’ai toujours été bon au premier match. » Vainqueur de son pote Gilles Simon après trois mois  d’absence pour blessure, Richard Gasquet a même aligné une deuxième victoire de rang avant d’abandonner au troisième tour… sur blessure !
- « Mes potes sont arrivés de Suisse, cela prouve ma motivation, je ne veux pas les avoir fait venir pour rien. » Et ça lui a réussi : vainqueur sans grande opposition du tournoi sans grand nom de Montpellier, Gaël Monfils devrait faire venir tous ses potes dans les tournois du Grand Chelem…

LA phrase. « Compter les combats pour aller chercher le Yamashita (NDLR : 203 victoires consécutives), c’est relou ! Les dix ans d’invincibilité, ça y est c’est fait, j’ai tenu comme je pouvais. Mais l’objectif, c’est l’or à Tokyo... ». Vexé d’avoir été battu, probablement. Dédramatiser, sûrement… N’empêche, pour viser l’or, Teddy Riner va devoir se concentrer sur le judo et laisser tomber ses "devoirs" médiatiques et caritatifs. Ne l’a-t-on pas un peu trop vu sur ces scènes plutôt que les tatamis…
(Sources : L’Equipe, Le Parisien/Aujourd’hui, internet)







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb