France Sport

Les JO reportés à 2021 : « On peut voir l’avenir sereinement »

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Les sportifs français ont réagi avec sérénité au report des Jeux olympiques en 2021.

En règle générale, les sportifs français sont soulagés du report des Jeux olympiques de Tokyo à 2021 permettant ainsi à tous de repartir sur de nouvelles bases. Mais il y a également ceux qui pour lesquels c’était une dernière ‘’campagne’ ou qui avaient d’autres projets post-Jeux. Mots d’athlètes recueillis dans la presse.

 

 

 

« Quand j’ai appris que les Jeux étaient reportés, je n’avais pas envie d’y croire ; je m’étais préparé pour cet été. Mais ça ne m’a pas empêché de faire la sieste. » Le judoka Teddy Riner, dix fois champion du monde et deux fois en or à Londres et Rio, est, malgré sa récente défaite à Paris, resté zen mais devra patienter un an de plus pour un troisième titre olympique.

« Pas de problème on peut attendre. » En voilà un que ça arrange bien. Non qualifié pour Tokyo puisque ayant abandonné sur blessure aux derniers Mondiaux, le décathlonien Kevin Mayer était dans le doute. Plus maintenant…

« Je ne peux pas me plaindre de ce report. Je vais avoir plusieurs mois pour récupérer. » Gardienne de l’équipe de France de hand, Laura Glauser, sortait d’une opération des ligaments croisés et se demandait si elle serait rétablie à temps…

 « On peut voir l’avenir sereinement. Même si je n’étais pas en retard ça va me donner quelques mois de plus. Pour ceux qui rêvent de ça depuis des années, c’est difficile mais je ne vois pas quelle autre issue était possible. » Après deux ans de retrait des piscines, Florent Manaudou a replongé avec succès. Ce report ne peut que lui permette de retrouver son tout meilleur niveau…

« A chaud, je suis content par rapport à la lutte engagée contre l’épidémie. Sur le plan sportif, je suis plus serein car tous les concurrents n’auraient pas eu une égalité de préparation cet été. Mais il  y a un côté frustrant : Tokyo devait être ma dernière compétition internationale et conserver mon niveau une année de plus ne sera pas évident. Mais je reste très motivé. » On peut comprendre Maxime Beaumont, vice-champion de K1 à Rio et âgé de 39 ans…

« C’était compliqué pour nous athlètes de patienter pour on-ne-sait-quoi. Ca nous libère d’un poids. On va pouvoir arrêter cet entraînement ‘’bricolage’’, arrêter les frais et juste se maintenir en forme. » Renaud Lavillenie avait beau être ‘’privilégié’’ de pouvoir s’entraîner sur son sautoir dans son jardin, la situation était devenue

 « J’étais partisan de ce report. Les Jeux doivent être équitables. Je pense à mes potes espagnols et italiens cloitrés chez eux sans même pouvoir sortir pour faire leur course (…) Là au moins on aura tous les mêmes règles. » Et Vincent Luis, champion du monde sortant, favori pour le triathlon des Jeux, d’être solidaire de ses rivaux, en particulier de son rival et néanmoins ami, l’Espagnol, Mario Mola, triple champion du monde, selon lui, complètement démotivé ces derniers temps…

« C'est presque un soulagement. Je m'étais fait une raison. Il était illusoire de croire qu'on pouvait accueillir, dans moins de six mois et dans des bonnes conditions de sécurité, des athlètes du monde entier pour qu'ils puissent faire la fête du sport. » Il avait fait de la course olympique (après le Giro également annulé) et ses principaux objectifs de la saison : Romain Bardet se montre philosophe en espérant que d’ici le Tour de France les choses se sont arrangées…

« Au moins, on est fixés. Là, je sais que je ne prépare aucun évènement, je fais juste en sorte de ne pas prendre de poids, de me maintenir en forme. » Champion du monde 2019 de fleuret, en argent par équipes à Rio, l’escrimeur Enzo Lefort (en photo) voit juste…
 
« C’est une chose de vouloir participer et une autre d’être en forme. Il ne faut pas se voiler la face, tu ne sais pas dans quel état tu vas être dans un an. »  Récemment maman, l’internationale de hand et capitaine des Bleues, Siraba Dembélé, comptait peut-être sur ces Jeux pour terminer sa carrière en beauté. Mais l’année prochaine, elle aura 34 ans…

« Je devais débuter un projet professionnel en octobre. Il faudra réfléchir à tout ça. »  Cruel dilemme pour Charline Picon, championne olympique de planche à voile. Favoriser son avenir sportif ou professionnel… 

« J’avais envie de prendre un an après les Jeux olympiques pour avoir un enfant et repartir pour Paris 2024. » Même choix délicat pour la pentathlète Elodie Clouvel qui a cependant déclaré par ailleurs avoir versé des larmes en disant au-revoir à Tokyo 2020 avant d’ajouter qu’elle y sera en 2021 «  avec la même détermination et la même envie. »

« Si les qualifications olympiques sont remises à zéro, ce sont d’autres questions qui se posent, notamment financières. » Pas facile pour Bruce Leverdez, le numéo un du badminton français qui explique que les pros de son sport doivent payer pour participer aux compétitions. Pas facile à gérer ce report… »

« J’ai peut-être dirigé mon dernier match avec les Bleus sans le savoir. C’est étrange et dur de terminer ainsi. » Les Jeux de Tokyo devaient la dernière campagne de Laurent Tillie, sélectionneur des Bleus du volley,  qui avaient obtenu leur billet pour le Japon en janvier dans le tournoi de qualification olympique. Il avait annoncé sa fin de contrat pour le 31 août. Rempilera-t-il ?



(Sources : Le parisien/Aujourd’hui), l’Equipe, France 3, Le Figaro, internet)







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb