France Sport

HebdoSport : Ce grand fusil qui nous fait du bien…

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Ils l’ont déclaré sur les terrains et dans les salles, ils l’ont lâché en zone mixte ou en conf’de presse, ils l’ont écrit dans la presse, ils l’ont dit sur les antennes, on l’a vu ou entendu à la télé : vue au travers des mots et d’un autre œil, l’actualité sportive continue en ces temps de crise sanitaire mondiale.

Au travers de ce qu’ils ont dit dans la presse ou sur les réseaux sociaux, c’est l’actualité du confinement sportif. Il a les bons mots, les messages d’espoirs, ceux de détresse et ceux mal placés…

Lanceur d’alerte. « Héros par accident, Rudy Gobert a obligé l’Amérique à faire une pause et à prendre conscience du coronavirus. » C’est ce qu’a écrit, rapporte L’Equipe, le chroniqueur du Toronto Star, Bruce Arthur, rendant ainsi hommage au basketteur de l’Utah. Premier sportif pro à avoir contracté le virus aux Etats-Unis (et même peut-être dans le monde), l’ international français a été d’abord malmené sur les réseaux sociaux et par les fans de basket qui l’accusaient d’être responsable du lockdown (NDLR : confinement). Aujourd’hui, alors que les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde, Rudy Gobert est reconnu comme le lanceur d’alerte et même, pour certains,  ‘’sauveur’’ de l’Amérique. Et Trump, qu’est-ce qu’il en dit…

Retraite différée. « Si je devais terminer ma carrière sur un virus, j’aurais les boules. » En fin de contrat à Amiens (Ligue 1), l’ex-international Christophe Jallet, en fin de contrat, s’interrogeait sur son après-football. Jusqu’à ce que la pandémie… Du coup, si le championnat ne reprenait pas, celui qui a joué au PSG, Lyon et Nice a avoué vouloir faire une année de plus, histoire de terminer autrement qu’en queue de poisson. On peut le comprendre…

Grande tristesse. « On ressent de l’injustice, de l’impuissance, de la désolation. Il a été emporté en moins d’une semaine, cela a été d’une soudaineté, d’une violence extraordinaire. » Manager du club de hockey sur glace de Cergy-Pontoise, Christophe Cuzin, a exprimé toute sa détresse après la mort  du médecin du club, Sami Reda, victime du covid-19.

Champion confiné. « Je ne suis vraiment pas à plaindre. Je me sens même privilégié d’être en bonne santé comme mes parents et ma sœur et son bébé de quatre mois qui sont tous ici avec moi » Christian Coleman, champion du monde du 100 mètres à son domicile d’Atlanta

Télé. « Il n’est pas envisageable que nous payions les échéances à venir alors même qu’en raison de la suspension de la Ligue 1 aucun match ne peut être joué et, par suite, diffusé sur nos antennes. » C’est l’affaire qui inquiète le football professionnel. Canal+ qui retransmet les matches de Ligue 1 et considère qu’en raison de la suspension du championnat, il n’y a aucune raison, selon son président Maxime Saada, d’honorer la traite de 110 millions qu’il reste à payer dans le cadre des droits télé. Ca ne va pas arranger les finances des clubs…

"Grand fusil". « Drôle de période. Je ne pensais pas vivre ça un jour. Ni être privé de cyclisme à la télévision. Ca fait un sacré vide. Le Giro va me manquer et, maintenant, j’ai peur, aussi, pour le Tour. » Entre présent et passé, Raphaël Geminiani, s’est livré sans barrière dans L’Equipe de ce lundi, dans un émouvant et sincère entretien avec Philippe Brunel, pleins de souvenirs et d’espoirs. A bientôt 95 ans (en juin), le "Grand fusil" (c’était son surnom de coureur) n’a rien perdu de sa verve et son « Le Tour relancerait la vie » nous a fait du bien…


Geminiani et Poulidor (photo France3).


Mise au point. « La photo montre Neymar jr. avec d’autres personnes en quarantaine avec lui, qui vivent et ont voyagé ensemble de Paris à Rio avec lui… » Critiqué par la presse brésilienne et les réseaux sociaux après la publication de cette photo laissant imaginer que le footballeur parisien ne respectait pas les règles de confinement et de gestes-barrières pendant et après une partie de beach-volley chez lui, Neymar a publié un communiqué de mise au point par l’intermédiaire de son conseiller en com’. Dur, dur d’être star mais peut-être pourrait-il aussi s’abstenir de publier en ces moments délicats ces photos de joie et de bien-vivre. Bon allez, on ne va pas lui en vouloir puisqu’il vient de mettre aux enchères (mis à prix 320 euros) son maillot du PSG dont le profit servira à une opération caritative brésilienne…

Indécence. « On ne confond pas la F1 et le karting, et je suis gentil. Moi, je sais que je suis la F1. » Coronavirus ou pas, confinement ou pas, milliers de morts ou pas, Karim Benzema n’en finit pas de son ressentiment de n’être plus retenu chez les Bleus et critique, sur son compte Instagram, le choix d’Olivier Giroud au poste d’avant-centre. Indécent ! Car franchement, est-il judicieux de régler ses comptes en ce moment…
Allez, à la semaine prochaine !

(Sources : L’Equipe, Le Parisien/Aujourd’hui, sites internet).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb