France Sport

SportHebdo/ Doudou avait 14 ans...

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Le tragique voyage de Doudou raconté par Le Parisien/Aujourd'hui, des chiffres et des bons mots, c'est l'actualité sportive particulière de la semaine dernière

Salif et Doudou... C'était il y a cinquante trois ans. A Orly, où il avait débarqué, un taxi a accepté de l'emmener à Saint-Etienne convaincu par les lettres à en-tête de l'ASSE, signées de Roger Rocher, président des Verts, que lui présentait Salif Keita. A 21 ans, il arrivait de Bamako avec de belles références footballistiques. Si son voyage s'est finalement bien terminé, il ne fut pas sans risque puisque le jeune espoir malien s'était fait agresser et voler son argent à Monrovia (Liberia) d'où il s'envola pour la France. Mais sans garantie d'y rester puisque Saint-Etienne l'attendait seulement pour un essai. La suite, on la connait : Keita allait devenir l' attaquant vedette des Verts, du championnat de France et Soulier d'Argent européen.
Doudou ne connaissait probablement la vie de Salif Keita. Comme beaucoup d'autres candidats à l'imaginaire gloire. Doudou, footballeur en herbe, dont Le Parisien/Aujourd'hui a raconté l'histoire vendredi dernier (13 novembre). Doudou, c'est la tragique réalité de ces migrants qui rêvent d'un monde meilleur que des vendeurs de mirages font miroiter avec la complicité d'arnaqueurs sans vergogne. Doudou Faye avait intégré le centre de formation de foot de Saly, pas loin de Dakar, centre créé avec le concours de Bernard Lama et Patrick Vieira en 2003. Il était peut-être doué... Ce qui a suffi pour que le papa se laisse séduire par quelques recruteurs sans talent mais surtout très persuasifs et ''intéressés'' pour le convaincre que le talent de son Doudou méritait mieux que les Lions de la Teranga. Sûr, son avenir se jouerait dans un grand championnat européen... 
Alors, Mamadou Lamine Faye a donné 380 euros (une somme au Sénégal) à des passeurs pour le transporter par mer en Espagne via les Canaries. Le même voyage que des milliers d'Africains, au risque du sans-retour... La suite, vous l'imaginez. Doudou est tombé malade sur l'embarcation de fortune, y serait décédé et... jeté à la mer emportant au fond de l'océan ses rêves d'Europe et ceux de gloire de son père. « Au Sénégal, la tragédie est devenu le symbole d'un pays en détresse », a écrit Eric Michel, ce pays où plus de 1500 candidats à l'illusion d'un avenir meilleur ont été interceptés sur les côtes sénégalaises. Le papa a été arrêté pour homicide involontaire et complicité de trafic de migrants. Les passeurs, eux, continuent leur sale boulot. Quant à la maman qui n'était pas au courant, elle pleure son gamin. Doudou avait 14 ans.
Salif Keita, lui, aura 74 ans en décembre. Il a créé le premier centre de football pro du Mali en 1994, a été président de la Fédération malienne de 2005 à 2009 et a été nommé ambassadeur à vie de l'AS Saint-Etienne. En 1967, le rêve était devenu réalité ; 53 ans après, il n'est plus qu'une illusion.

 

Des chiffres...


31. Trente, c'est le nombre de défaites de l'Argentine en trente matches contre la Nouvelle-Zélande. La 31e confrontation a été la bonne : pour la première fois, les Sud-Américains ont vaincu (25-15) les All Blacks. Un moment de très grand bonheur pour un quinze argentin qui n'avait pas joué depuis plus d'un an en raison de la crise sanitaire qui bloque le pays mais qui a, paradoxalement, galvanisé les Pumas de Mario Ledesma.
 

La une du journal argentin Diario Ole.



9. Neuf mois de suspension pour Dylan Groenewegen pour avoir provoqué le ''vol plané'' de Fabio Jakobsen au dessus des barrières dans un sprint du Tour de Pologne. Et en prime, une plainte a été déposée par l'assurance de son équipe. Une sanction inédite, peut-être un peu lourde mais qui va faire réfléchir les sprinteurs avant de jouer des coudes...

4. Suspension encore mais pour dopage cette fois pour le pilote italien de GP moto, André Ianone, pour avoir été contrôlé positif aux anabolisants. Ca ne rigole pas en sport motocycliste...

1,6. Ce n'est pas en euros mais c'est en millions ! Un sondage réalisé auprès de 72 fédérations sportives et de 44.000 clubs révèle que le sport français a perdu 1,6 millions de licenciés depuis le début de la crise sanitaire. Côté finances, c'est 260 millions d'euros de cotisations et 116 millions de sponsoring qui ne sont pas rentrés dans les caisses. Foutu covid !


… et des mots.


Philosophie. « On veut un système qui vise à rendre les gens premièrement heureux, deuxièmement libres et troisièmement qui leur donne de l'énergie. » Ainsi Fabien Galthié définit-il un aspect de sa philosophie de sélectionneur du Quinze de France. Si les ''gens'' sont les joueurs, on peut également élargir les mots de Galthié aux fans de rugby et supporteurs en tous genre qui retrouvent le sourire après dix ans de disette...

Aie ! Ricardo... « Il y a une culture dans la ville à construire. Paris n'a jamais été exactement la ville du foot. C'est toujours Marseille. Il y a encore beaucoup à faire pour que Paris devienne la ville du foot. » Ricardo s'est attiré les foudres des ultras qui n'ont pas mais pas du tout apprécié que le ''patron'' sportif du PSG vante Marseille, Même s'il a quand même un peu raison, le Brésilien aurait pu s'abstenir...

 Pas "grave". Je ne suis pas le seul à avoir ce genre de problème  (…)  J'ai fait une réunion avec l'ensemble du groupe. J'ai dit qu'il ne s'était pas passé grande chose (...) J'ai l'esprit tranquille, ce qui s'est passé n'est pas quelque chose de grave. ».  Attaquant du SCO Angers, Stéphane Bakoken a été condamné à quatre moins de prison avec sursis et 2000 euros d'amende pour violences conjugales et insultes. Les associations de lutte contre les violences féminines apprécieront...


Stéphane Bahoken (copie d'écran Twitter).

(Sources : L'Equipe, Le Parisien/Aujourd'hui, Ouest France, sites internet).
 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb