France Sport

Disparition de Christophe Dominici : « Il était fédérateur »

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Choqué de sa disparition, le monde du rugby a rendu hommage à Christophe Dominici.

Décédé tragiquement mardi après une chute de dix mètres d'un bâtiment près du Parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), Christophe Dominici aura marqué le rugby français pour ses qualités de joueur, sa rage de vaincre mais aussi ses qualités humaines, sa joie de vivre et ses contradictions. Les joueurs, les dirigeants et les journalistes se souviennent et lui rendent hommage. Revue de presse.
 

L'homme


Une étoile. « Le rugby français perd une étoile, le Quinze de France un mythe, le Stade Français une légende et beaucoup d'entre nous un ami . » Serge Simon, vice-président de la Fédération française de rugby.
« Christophe était un fils. C'était fusionnel entre nous. J'avais de l'affection pour lui et c'était réciproque (…) Si je devais garder une chose de Domi, je garderais ce sourire et ce regard malicieux prêt à rigoler. » Bernard Laporte, président de la FFR.
Fédérateur... « Il était excessif sur et en dehors du terrain. Il avait envie de partager et de donner. Il était fédérateur. » Cédric Heymans ancien trois-quart et arrière du Quinze de France.
… et exubérant. « Il était important pour souder un groupe. Il le faisait vivre. Il avait une personnalité très exubérante. C'était un électron libre très attachant. » Fabien Pelous, 3e ligne, 18 fois international.


La une de L'Equipe.


Le joueur


« A l'aise parmi les balèzes » Titre de page intérieure de L'Equipe (mercredi 25 novembre) pour l'article de Laurent Campistron.
« Le mystère de Christophe Dominici est simple à décrypter. C'est de la vitesse, des appuis phénoménaux et cette aptitude rare à accélérer juste après avoir accéléré. » Article de Laurent Campistron dans L'Equipe.
« C'était un compétiteur, un champion. A ses côtés, on avait le sentiment qu'on ne pouvait jamais perdre. C'était dingue ce qu'il arrivait à transmettre. ». Fabrice Landreau, ancien partenaire du Stade Français.
« Il leur rentre dedans (ndlr: les gros...). Et grâce à ses appuis extraordinaires -il faut bien qu'on ait des avantages, nous les petits- il gicle (…) Et quand il vient dans la ligne, s'il passe, tu ne le revois plus. » Jean Gachassin, ancien centre international, lui aussi de petite taille (1,62m).
« Petit par la taille mais un titan sur le terrain. Christophe Dominici, on ne t'oubliera jamais. » Tweet des All Blacks.


Son essai


« A la mi-temps, ils (NDLR : les All Blacks) étaient devant. Mais on sentait qu'on leur faisait mal. Mon essai (…) c'est allé extrêmement vite. Je savais que Fabien (Galthié) allait taper par dessus au pied. Je savais qu'il allait se passer quelque chose. Donc, j'ai anticipé. Est-ce un bon rebond ou une bonne anticipation ? Les grand philosophes en débattront. Merthens a voulu me plaquer, j'ai résisté et marqué. » Extrait d'un interview il y a cinq ans dans L'Equipe. L'essai était celui de la demi-finale du Mondial 1999 remportée par la France devant les All Blacks (43-31).

 

 

 


Le projet avorté


« Il voulait rendre au rugby ce qui en avait reçu (…) Il s'était jeté dans ce projet qu'il voyait, ou rêvait, comme une grande et belle opportunité de construire quelque chose qui durerait bien après lui. » Richard Escot, à propos du rachat (par des investisseurs des émirats) avorté du club emblématique de Béziers que Christophe Dominici voulait voir renaître.


La fracture


« Des écueils qui se dressèrent sur son chemin, il en fit des défis (…) A commencer par l'immense chagrin, source de ses difficultés, à être complètement heureux et comblé, qui le submergea l'année de ses 14 ans au décès de sa sœur aimée, de dix ans son aînée.  Elle était l'étoile à laquelle il s'était accroché. Il ne se remit jamais vraiment de sa perte. » Richard Escot dans son article de L'Equipe « Il était le feu ».


(Sources : L'Equipe, Le Parisien/Aujourd'hui, Ouest France, internet).

 

 

 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb