France Sport

SportHebdo/Papy Poupou peut être fier

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

L'actualité du sport commentée par les mots et les chiffres.

L'exploit de Mathieu Van der Poel, les compliments et critiques des ex-PSG, l'ironie australo-britannique, le retour de Federer et la malédiction Roglic, revue sportive vue au-delà du simple résultat.


Des mots...


A la Hinault. « J'ai vécu l'une de mes journées les plus dures sur un vélo. Je ne me souviens pas d'être allé aussi loin dans l'effort (…) et comment j'ai fait pour aller jusqu'à la ligne. Mon corps était vide. » 50 kilomètres sous la pluie et dans le froid, seul, avec un moment près de trois minutes sur les autres favoris pour finalement terminer, épuisé, au bout du bout de l'effort, avec une poignée de secondes sur Pogacar. Mathieu Van der Poel a réussi dans Tirenno-Adriatico l'une des plus grandes chevauchées du cyclisme moderne. Qui n'est pas sans rappeler celle de Bernard Hinault dans un Liège-Bastogne-Liège enneigé en 1980. La haut, Papy Poupou doit être fier...

 

 

 

 



Enfin ! « Il a sauvé beaucoup plus qu'un match. Il a peut-être sauvé un bout du projet à lui tout seul. » Jérôme Alonzo, consultant de L'Equipe qui garda le but parisien de 2001 à 2008, s'y connait en matière de gardien. Et à ce titre, il a encensé le Costaricain Kailor Navas qui a tenu la baraque mercredi dernier contre Barcelone. Sans ses exploits, que serait-il advenu du PSG européen. En tout cas, après Sirigu, Areola, Trapp, Buffon, le club parisien a, enfin trouvé son portier d'envergure mondiale. Indispensable quand on prétend être un grand d'Europe...

Langue de bois. « J'ai l'impression que, par moments, il cache certaines vérités. Il enrobe le truc et tu sens que ce ne n'est pas franc ». Autre consultant, mais de RMC Sport, et ex-Parisien, et autre Jérôme. Rothen se dit troublé par Kylian MBappé qui manie le flou concernant son avenir. Bien sûr, tout le monde voudrait savoir. Mais Rothen est-il vraiment bien placé pour ce genre de réflexion. Il semble avoir oublié qu'en matière de transfert, de contrat, de prolongation ou de rupture, la langue de bois fait partie de la panoplie du foot pro. N'en aurait-il pas joué lui aussi...

Ironie. « Les Bleus sont décrits comme la meilleure équipe du monde. Ils ont une équipe de qualité, avec des joueurs de qualité et un staff de qualité. Ils sont en train de se développer, avec un objectif, le Mondial 2023. Mais nous aussi. Ca va être une belle course même si on a un peu d'avance sur eux. » Ce qui pourrait signifier ''Bon d'accord, les Français sont bons mais n'empêche, on les a battus''. On ne nous empêchera pas de déceler dans ces ''compliments'' post-victoire (23-20) sur les Bleus une petite pointe d'ironie voire d'arrogance du sélectionneur de la Rose, Eddie Jones. A l'Anglaise, on vous dit...
 

 

… Et des chiffres


13 et 16. 405, c'est le nombre de jours sans jouer de Roger Federer. Son genou guéri, le champion suisse a retrouvé les courts à Doha et a remporté son premier match contre le 28e mondial en réalisant encore quelques gestes dont il a le secret. 405, ça fait treize mois et des poussières. Dans le même registre, Jo-Wilfried Tsonga a , en remportant à Marseille sa première victoire (la dernière en novembre 2019) après seize mois ''blancs'', fait mieux que le Suisse. Pour une fois qu'il le bat...

25. Avec le penalty inscrit contre Barcelone au Parc mercredi dernier, Kylian MBappé a inscrit son 25e but en Ligue des champions à seulement 22 ans. Comme Lionel Messi. Sauf que le génial argentin avait atteint ce total sept mois plus tard.. Pourvu que ça dure...

3. Et de trois pour Primoz Roglic ! Le champion cycliste slovène s'est fait une spécialité des derniers jours ratés. On se souvient de sa surprenante défaillance dans le chrono du Tour de France 2020 laissant son compatriote Pogacar inscrire son nom au palmarès. Quelques jours auparavant, alors qu'il avait Dauphiné gagné, une chute mit fin à ses espoirs. Et, dimanche, le Slovène a récidivé : alors qu'il allait inscrire Paris-Nice à son palmarès, deux chutes, une côté gauche, une autre côté droit l'éliminaient et offraient un deuxième succès à l'Allemand Schachman. Malédiction ! « Si je n'avais pas fait d'erreurs, on n'en serait pas là », a t-il commenté. Elémentaire mon cher Primoz...

2. Comme le doublé de Quentin Fillon-Maillet à Nove Mesto, le premier de sa déjà longue carrière. Le biathlète français a remporté le sprint avant de récidiver dans la poursuite sur le circuit tchèque. Performance rare qui efface un début de saison hésitant et des Mondiaux en demi-teinte mais qui lui vaut surtout de conforter sa troisième place de Coupe du monde derrière les deux Norvégiens Laegred et Boe. Pas fini le Quentin...

(Sources : L'Equipe, Le Parisien/Aujourd'hui, presse régionale, sites internet).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb