Accueil Les billets du mulot



ParisDepeches héberge un mulot véhément et vous propose les billets d'humeur, les coups de gueule et les états d'âme du rongeur masqué.




Hypocrisie

Je ne sais pas si la politique de la ville présentée par le président de la République donnera des résultats. Il faut attendre.
Mais la phrase prononcée par Emmanuel Macron lorsqu'il a fustigé les défenseurs des contrats aidés a, selon moi, visé juste : "Ils n'en voudraient pas pour eux-mêmes".
Sa formule traduit, en tous cas, l'hypocrisie de notre vie sociale.

Le mulot

publié le  15/11/2017

Trouille



"La consommation de charcuterie nuit gravement à la santé"… "Un médicament sur deux serait à proscrire"… "Le nombre de diabétiques est en constante augmentation"… Ce sont les grands titres de la presse ce mardi matin.
Décidément, les médias font tout pour que les bimanes et bipèdes de ce pays soient encore plus angoissés !
On les force à vivre dans la trouille, pour leur sécurité, leur emploi, leur alimentation, leur santé, le climat…
Pas étonnant que le peuple français soit le recordman mondial du pessimisme !

Le mulot, qui hésite, lui, à sortir de son trou parce qu'il a la trouille des graines empoisonnées et des canines de vos chers félidés.




publié le  14/11/2017

Nuages radioactifs

Selon plusieurs experts, un panache radioactif venant de Russie, plus précisément d'une zone située entre la Volga et l'Oural, aurait atteint la France.
Je doute de la validité d'une telle information car je sais, depuis la catastrophe de Tchernobyl, en 1986, que les nuages radioactifs s'arrêtent aux frontières...

Le mulot

publié le  12/11/2017

Deux fois "parrain"


Selon les propos de Carla Bruni à un quotidien italien, Nicolas Sarkozy est en quelque sorte le "parrain" d'Emmanuel Macron. Flotte depuis, une odeur de mafia…
Et voilà que l'ancien président de la République, lors d'une remise de légion d'honneur, flingue Laurent Wauquiez qui, selon lui, risque de flinguer les Républicains s'il est élu à leur tête en décembre prochain.
Un drôle de pistolet ce Sarko !

Le mulot, à l'abri dans son trou.

publié le  12/11/2017

"Tigre"

Le chef de l'Etat s'est rendu aujourd'hui dans l'ancien appartement parisien de Georges Clemenceau, le "Père la victoire".
Manuel Valls, qui considère le "Tigre" comme son idole, doit gronder entre ses dents. Il se fait déposséder !
Il faut dire que l'ancien premier ministre a laissé échapper la victoire à l'élection présidentielle et que, désormais, il doit rentrer ses griffes en se contentant de suivre la trace d'Emmanuel Macron.

Le mulot

publié le  11/11/2017

Une plus grande poubelle ?

Twitter va tester les messages de 280 caractères en doublant la limite historique de 140 signes. Pour celles et ceux qui veulent mieux expliciter leurs pensées, c'est une bonne nouvelle.
Mais je crains que les spécialistes de l'injure, de la diffamation, voire de l'appel au meurtre (cf. Charlie Hebdo), ne profitent de l'occasion pour agrandir encore leurs poubelles.
Twitter ferait mieux d'assurer un contrôle sérieux du contenu des tweets qui passent et repassent dans ses tuyaux. Une remarque qui vaut, d'ailleurs, pour l'ensemble des réseaux sociaux.

Le mulot, inquiet.

publié le  08/11/2017

6 mois et alors ?

"Les 6 mois d'Emmanuel Macron".
Et tous les médias, flanqués de leurs instituts de sondages, de nous faire l'école : carnet de notes, bons points et mauvais points...
Les Français, eux, sont plus sages : 50% d'entre eux estiment, selon Elabe, qu'il est trop tôt pour se prononcer sur l'action du président de la République.
Mais j'ai confiance. On nous sortira des notes en décembre, puis en janvier... C'est vraiment trop long un an ?

Le mulot, énervé.

publié le  07/11/2017

Éléphants



Décidément, François Hollande ne supporte pas son éloignement de la vie politique. Il continue à faire son cirque !
Il vient d'effectuer une visite à Marseille et, plutôt que de rencontrer les socialistes de la cité phocéenne, il est allé saluer les éléphants du cirque Bouglione…
Les socialistes locaux s'en offusquent, mais moi, je pense que c'est logique : François Hollande a, tout naturellement, rejoint les représentants de son espèce.

Le mulot, rigolard !

publié le  03/11/2017

11h44



À partir de 11h44, aujourd'hui, toutes les Françaises travailleront gratuitement jusqu'à la fin de l'année ! C'est le résultat de l'inégalité salariale entre hommes et femmes.
Cela représente, dit-on, une perte annuelle de 62 milliards d'euros pour notre économie.
Je vous quitte car ma mulote est en train de préparer une pétition…

Le mulot, qui, au passage, se fait engueuler…

publié le  03/11/2017

Racines chrétiennes

Profitant de la polémique autour de la croix de Ploërmel, Nadine Morano est revenue sur le devant de la scène pour demander qu'on inscrive dans la Constitution les "racines chrétiennes" de la France !
L'eurodéputée oublie-t-elle la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat ?
Petit rappel : Nadine Morano n'avait pas hésité en mai 2016 à engueuler le pape François qui avait déclaré que les racines culturelles de l'Europe étaient... plurielles.

Le mulot

publié le  02/11/2017

Puigdemont

Accusé de sédition, le président catalan Carles Puigdemont est parti en Belgique pour, dit-on, demander l'asile politique. C'est irréaliste, selon les autorités belges.
J'ai une autre idée, moi : Puigdemont est venu à Bruxelles pour proclamer l'indépendance de la Flandre. On est un spécialiste ou on ne l'est pas !
Je suis même presque certain que le Catalan se rendra prochainement en Ecosse avant d'aller en Corse et ailleurs. Il entame une vaste tournée de l'Europe des Régions.

Le mulot, pas très sûr de son idée quand même...

publié le  31/10/2017

Mouche

Laurent Wauquiez s'est déchaîné contre Emmanuel Macron en employant des expressions qui, espérait-il, allaient faire mouche : "désert de l'âme", "haine de la province", etc.
En réalité, il s'est fait moucher, y compris dans son propre camp !
Le probable futur président des Républicains devrait relire ses classiques. "Tout ce qui est excessif est insignifiant", a dit un certain Talleyrand.

Le mulot

publié le  30/10/2017

Sucrez Sugar !

Un camion publicitaire, qui fait le tour des universités parisiennes, invite les étudiantes à sortir avec un "sugar daddy". "Pour une rencontre mutuellement avantageuse", précise le site responsable de cette opération.
C'est "un appel à la prostitution" dénoncent, à juste titre, responsables universitaires et politiques.
Réponse du P.d.g. du site concerné : c'est "un malentendu défini par la culture locale" !
Cet apprenti proxénète mérite un cours sur le sens des mots.
En attendant, qu'on lui sucre sa pub !

Le mulot, scandalisé.

publié le  26/10/2017

Pipis

Nemo, le chien présidentiel, a fait pipi sur la cheminée lors d'une conversation à l'Elysée entre le chef de l'Etat et des membres du gouvernement.
Un "événement" à en croire les chaînes de télé et qui - un comble - a été relayée par la très sérieuse AFP !
Moi, je dis que cette info, c'est du pipi de chat !

Le mulot, qui préfère encore les chiens aux chats...

publié le  24/10/2017

Fesses






Jean Lassalle est certainement l'un des hommes politiques les plus sympathiques aux yeux des Français. Personne n'oublie que ce fils de berger est capable d'entonner un chant basque en pleine séance de l'Assemblée nationale ou de faire une grève de la faim pour empêcher la délocalisation d'une usine implantée dans sa haute vallée.
Las ! l'actuel déballage sur le harcèlement sexuel le touche à son tour : on le désigne comme un spécialiste de "la main aux fesses" !
De quoi nous faire déchanter !

Le mulot, très triste.

publié le  23/10/2017

Bordel de bordel !

Selon Le Canard enchaîné, Emmanuel Macron s'est dit frustré après son grand oral sur TF1. On a trop parlé du "bordel" et, du coup, certains dossiers importants (l'Europe, l'environnement, les Etats généraux de l'alimentation) n'ont pu être abordés, s'est-il plaint.
Il doit, selon moi, davantage s'en prendre à lui-même qu'aux journalistes. Il a été bavard et a passé trop de temps à vouloir - sans vraiment convaincre - justifier son emploi du langage populaire.

Le mulot

publié le  18/10/2017

Colère

François Hollande est en colère contre le président de la République et a voulu lui donner une leçon d'économie depuis Séoul...
Je crois plutôt que c'est Emmanuel Macron qui devrait être en colère contre l'ex-hôte de l'Elysée : la taxe de 3% sur les dividendes instaurée en 2012 a été jugée anticonstitutionnelle et l'Etat va devoir rembourser 9 milliards d'euros à des entreprises.
Une bombe pour nos finances publiques !


Le mulot

publié le  17/10/2017

Cordée



Filer la métaphore peut s'avérer dangereux.
Pour célébrer la réussite et sa force d'entraînement, le président de la République, hier soir, a déclaré : "Si on commence par jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c'est toute la cordée qui dégringole". Soit !
Mais la cordée peut dégringoler pour une toute autre raison : si les derniers de cordée, plus fragiles et moins expérimentés, peinent à enfoncer leurs pitons et se font des nœuds avec les cordes, car alors, sous le poids de leur chute, les premiers seront éjectés de la paroi.
L'analyse politique qui en découle est à l'opposé de celle induite par Emmanuel Macron.

Le mulot, du fond de son trou…

publié le  16/10/2017

Caméléons





Invité à débattre avec Marine Le Pen dans "l'Emission politique" programmée jeudi prochain par France 2, Laurent Wauquiez a refusé le challenge, au prétexte que "ce n'est pas le moment".
Il faudra pourtant que le probable futur président des Républicains, réputé pour ses changements de couleur, trouve le moment de nous expliquer ce qui le sépare vraiment du Front national.
Et surtout, il aurait été intéressant de voir deux caméléons s'affronter pour leurs territoires. Car, en renonçant soudain à sortir de l'Europe et de l'euro, Marine Le Pen appartient désormais à la même espèce animale.

Le mulot

publié le  15/10/2017

Chevronné





Il y a un an, Nicolas Sarkozy entendait, en politicien chevronné, emmener son camp à la victoire aux présidentielles de 2017. On sait ce qu'il en advint…
Aujourd'hui, selon un article du Monde, les magistrats du Parquet national financier (PNF), dans leur réquisitoire sur l'affaire de corruption et de trafic d'influence qui poursuit l'ancien président de la République depuis plus de trois ans, le qualifient de "délinquant chevronné" !
Dur, dur !
Il pourra toujours se consoler dans les bras de Carla Bruni qui nous a fait comprendre, par des confidences sur leur vie sexuelle "fantastique", que Nicolas Sarkozy était un amant chevronné…

Le mulot

publié le  14/10/2017

Beurre

Je ne sais pas comment ils s'y prennent, les bimanes et bipèdes !
Alors que - comme l'a reconnu Emmanuel Macron aux Etats généraux de l'alimentation - les agriculteurs sont dans l'extrême souffrance et ne parviennent pas à "faire leur beurre", voilà qu'on ne trouve plus de beurre dans les grandes surfaces.
Va-t-on devoir réintroduire des carnets de rationnement comme dans les sombres temps des guerres et après-guerres ?

Le mulot, perplexe

publié le  12/10/2017

Clivage

Le choix de confier à Manuel Valls la présidence de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie a provoqué une vive protestation de Jean-Luc Mélenchon. "Monsieur Valls est un personnage extrêmement clivant", s'est révolté le leader de La France insoumise, avant de balancer l'ancien Premier ministre dans la "fachosphère".
Il est vrai que Jean-Luc Mélenchon est un spécialiste reconnu des clivages, lui qui ne supporte aucune personnalité politique en dehors de lui-même !

Le mulot

publié le  09/10/2017

Gros mots

Certains commentateurs s'étonnent de voir Emmanuel Macron tenir des discours d'une ampleur gaullienne et... en même temps... se laisser aller à des propos vulgaires, méprisants, etc.
Ils oublient que le général de Gaulle avait parfois un langage fleuri quand il se retrouvait dans l'intimité ou en petit comité.
La différence, c'est qu'il n'avait pas alors de micros dans son dos !

Le mulot

publié le  08/10/2017

Eole

Pour fustiger le discours prononcé par Emmanuel Macron, mardi, à la Sorbonne, Laurent Wauquiez a rebaptisé "Jupiter" en "Eole".
Il veut signifier par là que le chef de l'Etat n'a fait que "brasser de l'air", sans intérêt aucun pour la construction européenne.
Il faut faire attention quand on puise trop rapidement dans la mythologie : Eole était le "régisseur" des vents. Il ne brassait pas de l'air.
Moi, je pense plutôt que l'Eole de la Sorbonne a voulu faire passer un vent nouveau sur l'Europe !

Le mulot

publié le  27/09/2017

Sardine marseillaise




J'ai enfin compris pourquoi Jean-Luc Mélenchon voulait devenir député dans "la cité phocéenne".
Il adore les histoires marseillaises. Sa dernière : "Déferler à un million sur les Champs-Elysées"…
Il nous refait le coup de la sardine qui a bouché l'entrée du Vieux-Port !

Le mulot

publié le  25/09/2017

Coups d'arrêt

Les candidats macronistes ont raté la marche en voulant entrer au Sénat.
Mais dimanche, le chef de l'Etat avait surtout les yeux tournés vers les élections allemandes. Il a vu qu'Angela Merkel avait glissé sur son socle électoral et que la constitution d'une nouvelle majorité allait la déséquilibrer dans leur volonté commune de transformer l'Europe.
Deux coups d'arrêt le même jour !

Le mulot

publié le  25/09/2017

Vous avez dit : complexe ?

Ils sont malades les bimanes et bipèdes !
Alors que chacun souhaite voir sa vie simplifiée, on annonce trois nouvelles catégories de consultations médicales à compter du 1er novembre.
Il y aura la consultation "complexe" à 46 euros, la consultation "très complexe" à 60 euros et la consultation "longue majorée" à 70 euros !
je ne doute pas qu'il y ait de bonnes raisons à ces réévaluations, mais le patient va sûrement faire un parallèle déstabilisant entre l'état de sa santé et le barème des tarifs appliqués.

Le mulot

publié le  14/09/2017

Avec des si...

Nous sommes bien placés ici pour rappeler le fameux dicton : "Avec des si, on mettrait Paris dans une bouteille."
Le leader marseillais des Insoumis a repris le dicton à son compte : avec des si, Jean-Luc Mélenchon se mettrait lui-même à l'Elysée et mettrait Benoît Hamon à Matignon !
Le jeu vous amuse ?
Si Vercingétorix avait battu César, et cetera, et cetera...

Le mulot

publié le  14/09/2017

Cocori... couac !

La reprise est là, se réjouissent les économistes.
Problème : en France, un produit acheté sur trois vient désormais de l'étranger. Le "made in France" qu'avait défendu, bec et ongles, Arnaud Montebourg n'a plus la cote auprès de nos compatriotes, si bien que la dite reprise fait plonger notre commerce extérieur.
Il va être temps pour Emmanuel Macron de nommer un nouveau ministre du Redressement productif.

Le mulot

publié le  10/08/2017

Vote blanc



Dans la nuit de vendredi à samedi, les députés ont rejeté un amendement permettant de comptabiliser les votes blanc dans les suffrages exprimés lors d'une élection présidentielle.
Je pense que c'est une erreur. Le vote blanc est un vote positif en ce sens qu'il exprime l'impossibilité pour l'électeur d'effectuer un choix devant l'offre politique proposée, mais qu'il ne traduit pas un rejet du processus démocratique. Il ne doit pas être confondu avec le vote nul qui est un geste négatif, de défiance, et il est bien préférable à l'abstention qui est le renoncement au droit de vote, pilier de notre vie démocratique.
En outre, il offre une opportunité aux électeurs qui sont tentés, par dépit, de voter pour les extrêmes.

Le mulot

publié le  30/07/2017

Esbroufe

Pour dénoncer les 5 euros sucrés des APL par le gouvernement, les Insoumis ont déballé des produits de consommation courante dans l'Hémicycle.
Foin de la démagogie ! Ce ne sont pas des coups d'es... bouffe que l'on attend d'une opposition parlementaire !

Le mulot

publié le  27/07/2017

Règle de 3... L

Petit rappel pour Emmanuel Macron qui enregistre une chute brutale de popularité et qui découvre chaque matin des titres et articles de presse de moins en moins louangeurs.
Les médias suivent la règle des 3 L : successivement, ils Lèchent, ils Lâchent, ils Lynchent.

Le mulot, qui, lui, n'est pas très doué dans cet exercice mathématique...

publié le  26/07/2017

Don d'ubiquité

Emmanuel Macron, contrairement à ce qu'on dit, n'est pas Jupiter. Il n'est pas le Dieu "présent partout dans le même instant" de la didactique religieuse.
Traduit dans le langage courant, il n'a pas le don d'ubiquité. On s'est fâché de ne pas le voir aux états généraux de l'alimentation. On a critiqué son absence à la conférence mondiale sur le sida, perçue comme "une marque de mépris"...
Stop !
Mais le président de la République paye là sa volonté de se montrer partout, de cultiver son image. Il lui faut revenir à plus de discrétion et laisser son premier ministre prendre enfin la lumière.

Le mulot, un peu trop moralisateur, mais tant pis !

publié le  25/07/2017

Rabot

D'un président décidé à bouleverser le jeu politique j'attendais autre chose que des coups de rabot à l'ancienne.
L'annonce d'une baisse de 5 euros par mois de l'APL est financièrement dérisoire et forcément impopulaire. Ce sont des réformes de structure que les Français espèrent, même si chacun de nos compatriotes - c'est bien connu - attend que les efforts soient portés par tout le monde sauf lui...
Emmanuel Macron devrait se méfier : sa chute brutale de popularité en l'espace d'un seul mois pourrait s'aggraver encore. Moins d'images, président, moins de com, mais de la pédagogie et de l'information !

Le mulot, en attente !

publié le  24/07/2017

Maître des horloges

Emmanuel Macron a dû sentir qu'il s'exposait à un danger en étalant ses promesses électorales dans le temps (cf. mon billet du 8 juillet).
Le "maître des horloges" a remis les pendules à l'heure auprès de son premier ministre : les réformes de la taxe d'habitation et de l'ISF seront finalement mises en oeuvre dès 2018.
Pour Edouard Philippe, encore une couleuvre à avaler !

Le mulot

publié le  10/07/2017

Marcheurs en colère

Emmanuel Macron et son gouvernement pourraient vivre un été très agité. Le report de certaines promesses et le serrage de ceinture immédiatement annoncé, notamment pour les fonctionnaires, peuvent faire de gros dégâts.
Auprès des Français en général, mais aussi au sein de LREM.
Il existe désormais une association des "marcheurs en colère". Ses rangs devraient vite s'étoffer.

Le mulot

publié le  08/07/2017

Cravate



En refusant de porter la cravate à l'Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon et ses collègues ont confondu l'insoumission et l'enfantillage.
Certains de leurs adversaires ont été jusqu'à parler "d'insulte". Mais, si le lieu exige autant de respect, voire de solennité, qu'ils le disent, ils devraient regarder la troupe (journalistes, photographes, cameramen, perchistes…) qui circule entre les salles de presse, la salle des pas perdus et les célèbres Quatre Colonnes : le "débraillé" y règne sans partage…

Le mulot, qui fréquente ce haut lieu.

publié le  28/06/2017

Scandale



Après le départ des ministres Modem du gouvernement, Laurent Wauquiez, qui joue des coudes pour être le nouveau patron des Républicains, a dénoncé "un scandale politique".
Qu'aurait-il dit si ces mêmes ministres, malgré la pression des affaires, avaient été conservés dans un gouvernement remanié ? C'est "un scandale politique" !
Laurent Wauquiez met le "scandale" à l'endroit comme à l'envers pour être certain d'être repéré dans le paysage médiatico-politique.
Plusieurs de ses collègues (Gilles Boyer, Christian Estrosi…) en sont gênés.
"Nous, membres de LR, sommes bien peu qualifiés pour donner des leçons en matière d'affaires", ont-ils dit.

Le mulot

publié le  21/06/2017

François Baroin ter

Le responsable de la campagne des Républicains pour les législatives a reconnu, devant le micro de RMC, qu'il avait accompagné François Fillon au grand meeting du Trocadéro, persuadé que ce dernier, pris dans le tourbillon de ses "affaires", allait renoncer à être le candidat de son parti à la présidentielle.
Comment peut-il nous expliquer pourquoi il s'est poussé du coude ce jour-là pour apparaître sur toutes les photos juste derrière François Fillon ?
C'est du cynisme ? De l'inconscience ?
Je crois plutôt que François Baroin y croyait encore, lui qui s'était rêvé premier ministre, tour à tour, d'Alain Juppé, de Nicolas Sarkozy, de... François Fillon, et, depuis le 9 mai, d'Emmanuel Macron, grâce à une hypothétique cohabitation !

Le mulot, éberlué, vous renvoie à ses billets du 26 février et du 26 avril...

publié le  16/06/2017

Allo, l'ORTF ?




Le ministre de la Justice a cru bon de contacter l'un des directeurs de Radio France pour se plaindre du traitement médiatique d'une enquête visant des assistants parlementaires du Modem, dont il reste président.
Nous ne sommes plus au "bon vieux temps" de l'ORTF, Monsieur Bayrou ! Avec l'irrépressible tendance qu'avait alors l'exécutif d'influer directement sur le contenu de l'information.
De plus, cette méthode archaïque est en contradiction évidente avec la volonté affichée par l'intéressé de renouveler et de moraliser la vie politique.
Si jamais les députés Modem ne sont pas indispensables à Édouard Philippe et à son gouvernement pour avoir la majorité absolue à l'Assemblée, il pourrait bien y avoir du divorce dans l'air…

Le mulot

publié le  14/06/2017

Parti unique



Tous les adversaires politiques d'En Marche ont tenté hier soir de mettre en garde les Français contre le "parti unique" que créerait le tsunami surgi du premier tour des élections législatives.
Autrement dit, ils mendient un peu de place dans l'hémicycle au nom de l'équilibre des pouvoirs, de la nécessaire présence d'une opposition forte, etc.
Beaucoup d'entre eux oublient que, lorsque leurs partis avaient bénéficié de raz-de-marée électoraux dans le passé, ils avaient alors trouvé la situation parfaitement démocratique et normale.
Hier soir, c'était le bal des mauvais perdants !

Le mulot

publié le  12/06/2017

A vomir !

Henri Guaino a très mal digéré sa cuisante défaite à Paris : 4,5% des voix seulement !
C'est sans doute pour cela qu'il a déclaré sur BFMTV que l'électorat qui a voté dans la deuxième circonscription de la capitale était "à vomir".
En réalité, c'est plutôt lui qui est à vomir !
Qu'un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, qui se qualifie lui-même de pur gaulliste, puisse montrer un tel mépris des électeurs est proprement effarant.

Le mulot

publié le  12/06/2017

Miel




Viré du gouvernement Valls en août 2014, arrivé seulement troisième à la primaire de la gauche de 2017, c'est-à-dire à la même place que lors de la primaire socialiste de 2011, Arnaud Montebourg ne parvient décidément pas à faire son miel de la politique.
Peut-être est-ce la raison pour laquelle il a décidé de se lancer dans la production de… miel !
Cette vocation tardive pour l'apiculture a de quoi surprendre. Mais, s'il passe d'Habitat à la ruche, rien ne dit que l'ex-candidat va s'arrêter là. Comme chez les abeilles, la vocation d'Arnaud Montebourg est de butiner et de tourner, tourner...

Le mulot

publié le  07/06/2017

Le bal des hypocrites



Richard Ferrand, le ministre de la cohésion des territoires, s'est fait épingler par "Le canard enchaîné" pour une affaire immobilière.
Loin de moi l'idée de lui donner mon blanc-seing, mais je suis un peu surpris des réactions moralisatrices de la droite et de l'extrême droite.
François Baroin, qui soudain trouve des vertus au journal satirique, était prêt, sans hésiter une seconde, à devenir le premier ministre d'un candidat mis en examen.
Quant à Marine Le Pen, qui traîne derrière elle plusieurs casseroles et refuse de se rendre aux convocations de la police, elle devrait faire preuve de davantage de discrétion.
Mais tous deux ne peuvent s'empêcher de se livrer aux petits plaisirs de cette politique politicienne qui agace tant les Français.

Le mulot

publié le  26/05/2017

Morano l'insomniaque



A 5h24, Nadine Morano s'est fendue d'un tweet pour s'étonner qu'Emmanuel Macron n'ait pas encore réagi à l'attentat terroriste de Manchester.
Miss Polémique retrouve son bec de rapace !
Elle oublie qu'Emmanuel Macron est président de la République française et non premier ministre britannique, que, même s'il dort peu, il n'était pas forcément réveillé ce mardi à 5h du matin. Rappelons que, bien sûr, il a réagi dans la matinée et qu'il va même s'entretenir aujourd'hui par téléphone avec Theresa May.
Ce sera sûrement plus utile que le coup de bec de Nadine Morano.

Le mulot, indigné !

publié le  23/05/2017

Electron libre



Henri Guaino, qui n'a pas reçu l'investiture LR dans la 3ème circonscription des Yvelines dont il est le député, a décidé de se présenter dans la deuxième circonscription de Paris. Il va se retrouver face à Nathalie Kosciusko-Morizet et en compagnie de 22 autres candidats !
Que vient faire dans ce bazar celui qui prétend porter au plus haut les valeurs du gaullisme ? Il est "en marche" zigzagante vers on ne sait quoi.
S'il le voyait, le Général le mettrait au pas !

Le mulot

publié le  20/05/2017

"Dégagisme"

C'est la grande mode !
Partout, on "dégage" : les électeurs renvoient des personnalités politiques (Sarkozy, Juppé, Valls...), un président de la République se renvoie lui-même (Hollande), des députés se renvoient eux-mêmes, par découragement devant le chambardement actuel ou en raison du non-cumul des mandats.
Au Front national, Florian Philippot pourrait vite se retrouver dehors et on se demande même, à cette heure, si Marine Le Pen se présentera aux législatives.
Et voilà que David Pujadas est écarté du journal télévisé de France 2 !
Un "dégagisme" médiatique ou politique ?

Le mulot

publié le  18/05/2017

Vous avez une gomme ?

C'est l'effaceur qui est aujourd'hui le plus demandé dans les partis de gouvernement battus à l'élection présidentielle.
Le PS, version législatives, tente de gommer les aspects les plus clivants (désolé, c'est le mot à la mode !) du programme de Benoît Hamon.
De son côté, d'un geste rageur, François Baroin tente d'effacer les gros pâtés (indigestes !) du candidat Fillon.
Voici qu'arrive l'heure du mou ! Régalez-vous bonnes gens !

Le mulot, qui casse toujours la même graine...

publié le  10/05/2017

Madame attrape-tout !

Madame de Montretout, châtelaine du peuple, trouve très intéressants les programmes de ses adversaires. Elle siphonne du Fillon, applaudit au Mélenchon, se régale de Dupont-Aignan et bientôt se ravira de prendre les idées de Macron.
Vous savez, ce petit jeune qui défend l'euro, l'Europe et qui ne veut pas revenir à la retraite à 60 ans.
Il a de bonnes idées, ce banquier !

Le mulot, qui ne sait pas s'il faut en rire...

publié le  03/05/2017

Gaullistes... pétainistes !



"Nous avons conclu un accord de gouvernement avec Marine Le Pen" a annoncé fièrement, hier soir, Nicolas Dupont-Aignan, qui s'affirmait auparavant "patriote et gaulliste".
De son côté, Marie-France Garaud, gaulliste "historique" et ex-conseillère de Georges Pompidou, a décidé de voter FN.
C'est triste !
Pour reprendre la célèbre formule de François Fillon, imagine-t-on le général de Gaulle voter Pétain, pire encore, entrer dans le gouvernement de Pétain ?

Le mulot

publié le  29/04/2017




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb