France Politique

Grenoble : les explications surprenantes des dénonciateurs

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

A Grenoble (Isère), la dénonciation à la vindicte publique, par l'affichage de leurs noms, de deux professeurs accusés de «fascisme » et d' « islamophobie » a surpris. On attendait mieux d'un Institut d'études politiques.

Hélas, les afficheurs nocturnes du jeudi 4 mars ont sous-estimé la portée de leur geste. Outre que les mots «fascisme » et « islamophobie » relèvent plus de l'insulte que de l'intelligence, la dénonciation a pris le sens d'un appel au meurtre, d'une fatwa difficilement excusable. D'où les explications embarassées des syndicats étudiants, qui accusent désormais l'extrême droite de trop parler de l'affaire.

 

On peut en rire, bien sûr...  
 

 

Mais l'un des professeurs dénoncés parle et n'a pas le coeur à rire...  

 

 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb