France Société

La chasse à la glu stoppée cette saison

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

LPO - CABS

Le quota de chasse à la glu tombe à zéro cette saison, concernant les grives et les merles, a décidé le président de la République, ce jeudi 27 août. Une décision attendue mais partielle et finalement consternante.

Il aura fallu remonter jusqu'au président de la République, Emmnuel Macron, pour apprendre que le quota de chasse à la glu, concernant les grives et les merles, pratiquée en  Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Var, Vaucluse et Bouches-du-Rhône, serait de zéro pour toute la saison, note LeFigaro. On avait autorisé 42.000 captures l'an dernier. 


Premier problème pratique : la chasse à la glu piège toutes sortes d'oiseaux, évidement, et pas seulement les grives et les merles, englués pour servir d'appât, par leur chant, à d'autres oiseaux de même espèce. Si des chasseurs posent de la glu, ils n'attraperont finalement que d'autres oiseaux, à charge pour eux de les nettoyer et les relâcher, ce à quoi personne ne croit. Second problème, de fond : la France est le seul pays à pratiquer cette chasse non sélective, interdite depuis 2009 par une directive européenne.
 


La Ligue de protection des oiseaux (LPO) a salué la décision. Sur JeanMarcMorandini.com, Alain Bougrain-Dubourg a déclaré que cette lutte n'était pas finie...
 

« Ce n'est pas le président Macron qui décide de suspendre, mais c'est l'Union européenne qui nous met en demeure, avec un avis motivé. La France, dernier pays d'Europe à pratiquer le piégeage à la glu, doit cesser dans les plus brefs délais. Le Président Macron ne fait qu'appliquer les directives européennes. Alors que tous les Français sont scandalisés par cette pratique, je ne vois pas le Président Macron dire "l'année prochaine, on va remettre le couvert". »


« Les piégeurs ont déjà des implants qu'ils ont capturés à la glu. Il y en a plus de 100.000 en cage à l'heure actuelle. Dès lors qu'ils ne peuvent plus chasser de cette manière, je demande à ce que l'on relâche les oiseaux (...). En sortant du studio, aujourd'hui, je vais aller devant le Conseil d'Etat pour faire un référé contre l'arrêté de Barbara Pompili qui vient d'autoriser ce matin la chasse à la tourterelle des bois, alors que leur population s'est effondrée de 80%. L'Europe nous a dit également de cesser le feu. Que fait la France ? Elle va accepter l'abattage de 17.000 tourterelles des bois, contre l'avis des scientifiques, contre l'avis de Bruxelles. Par conséquent, on va aller devant le Conseil d'Etat en référé pour tenter de faire suspendre cet arrêté de la ministre. »







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb