France Sport

SportExpress/ Ils et elles l'ont dit en 2021

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Une année de sport, ce sont des résultats, des performances, des déceptions, des affaires. Mais aussi quelques phrases inoubliables...

Tout au long de l'année 2021, nos chroniques hebdomadaires ont relevé les bons et les mauvais mots du monde du sport. Nous avons conservé les meilleures.

Mascarade. « Bon alors, c'est quand la mascarade, hein ? » La mascarade, c'était le procès de l'affaire de chantage à la sextape de Mathieu Valbuena. C'est ce qu'avait posté Karim Benzema en apprenant qu'il passerait en correctionnelle en tant que complice de chantage. De dix mois, il a écopé d'un an avec sursis. Outre son absence au procès, les juges n'ont probablement pas apprécié la ''mascarade''...

Dans la tête. « Pourquoi je me fais chier avec ces cinq cibles à battre ? Pourquoi je ne contente pas de mettre mes skis de fond ? ». Au biathlon, on peut être bon sur les skis et tout rater aux tirs ou l'inverse. Et si elle a connu quelques gros déboires et contre-perf', Julia Simon a quand même remporté les mass-start d'Oberhof et d'Antholz en Coupe du monde et été championne du monde de relais mixte avec Antonin Guigonnat. Le biathlon, c'est aussi dans la tête...

Bon coach. « On dit que pour être un bon coach, il faut avoir été viré au moins une fois. Par conséquent, je fais partie de la catégorie des mauvais. » Après dix ans à entraîner Angers, Stéphane Moulin est parti au SM Caen où il n'a toujours pas trouvé la bonne formule avec une modeste 14e place en Ligue 2, pas loin du bas de tableau. Alors, que faut-il lui souhaiter...

Attente « On pourra me juger à partir de l'an prochain. » Et l'an prochain, c'est maintenant, c 'est 2022. En cours d'année dernière, Mauricio Pochettino affirmait qu'il allait trouver la solution et proposer un PSG séduisant plutôt que gagnant au rabais. On attend toujours...

Ejecté. « Les conseils d'administration avec beaucoup de femmes prennent beaucoup de temps. Si vous augmentez le nombre de membres exécutifs féminins et que leur temps de parole n'est pas limité (...), elles ont du mal à finir, ce qui est embêtant. » Vraiment vieux jeu Yoshiro Mori, surtout en ces temps de féminisme exacerbé. Du coup, le président de 82 ans du comité d'organisation des Jeux de Tokyo, a été éjecté. Et remplacé par une femme...

Espoir. « Je sais que je peux retrouver de bonnes sensations, c'est ce qui continue de me pousser à me lever chaque matin. » Depuis sa grave chute dans le Dauphiné 2019 et ses longs mois d'inactivité, Chris Froome, quadruple lauréat du Tour, traîne sa misère en queue de peloton voire avec le gruppetto. Mais l'espoir fait vivre tout autant que les 5 millions d'euros annuels sur trois ans signé chez Israël Start-un Nation...

Bonne décision. « J'ai pris la décision de ne pas participer aux Jeux olympiques car je ne peux être partout et nulle part à la fois .» Classiques, Tour de France et biberons au bébé, Julian Alaphilippe ne pouvait pas tout faire. Sauf de conquérir un époustouflant deuxième titre consécutif de champion du monde en territoire belge. La bonne décision...

Déferlante. « Les Bleus jouent plus français que jamais, plus que je n'ai eu l'occasion de le voir depuis de nombreuses années. Pour nous la France, c'est cette passion, cet engagement physique et un réel désir de jouer. Et c'est ce que j'adore ...» Bien vu Ian Foster ! Le sélectionneur des All Blacks ne croyait pas si bien dire :  son équipe a été laminée par la déferlante bleue au Stade de France en novembre. Pas sûr qu'il ait aimé...

Magique Romain « Dans ma tête, c'est clair, il faut la tenter. Je m'en sors et je fixe la ligne droite. » Menacé dans son en-but par la marée noire des All Blacks, Romain Ntamack a tenté l'impossible. Une relance de génie qui a enflammé le Stade de France et relancé les Bleus. Magique...

Flammes. « Il peut devenir si fort s'il se fait mal. Il faut qu'il sente le goût du sang, qu'il marche sur le feu. Entoure-toi de ceux qui te diront que tu n'es pas assez bon et tu seras meilleur. » On ne sait pas si MBappé a écouté les ''zlatanesques'' conseils d'Ibrahimovic sur Téléfoot mais toujours est-il que le Parisien n'en finit pas de flamber avec le PSG...

Dégoût. « Ce n'est même pas une défaite pour le football français. Une défaite, on s'en remet. C'est beaucoup plus profond : un dégoût qui remonte au bord des lèvres (…) constat d'une bêtise crasse... » Quand Vincent Duluc éditorialise dans L'Equipe suite au Lyon-Marseille arrêté après qu'une bouteille a atteint Dimitri Payet. Montpellier, Nice, Lens, Metz, Angers, Saint-Etienne, Lyon, Charléty... Trop c'est trop !

''Champion''. « Dommage qu'il n'y ait pas eu de caméras dans le vestiaire marseillais, il y aurait eu des choses à voir. » Des avis sur tout et surtout ses avis : A défaut d'un titre de Ligue 1, Jean-Michel Aulas est le champion de la mauvaise foi, des déclarations contradictoires et des solutions... qui l'arrangent. Aujourd'hui, le patron lyonnais affirme que l'OL va se réinventer. Et lui aussi ?

Tout haut. « A chaque fois que je vais au stade en tant que ministre, je me dis heureusement que j'ai emmené mon fils au rugby plutôt qu'au football. » Ou quand une ministre lâche tout haut ce que beaucoup pensent tout bas à propos des trop nombreux incidents dans les tribunes de foot. Mais que les footeux se rassurent, Roxana Maracineanu a quand même inscrit son fils de 5 ans au foot...

La palme. « Bonjour, je m'appelle Benoît Paire et pour la 250e fois, je suis positif au covid !! J'en peux plus de votre covid de merde. » C'est donc au tennisman français que reviendra la palme des déclarations chocs de 2021. Avec cette dernière en décembre lorsqu'il a été testé positif pour la troisième fois en un an ! Soit Benoît Paire a la scoumoune, soit il ne respecte aucun protocole sanitaire. Mais qu'importe, le bonhomme reste le champion des mots à l'image de ce message « Finalement, ça vaut le coup d'être nul » quand il avouait avoir gagné 8,5 millions de gains en se faisant éliminer aux premiers tours des tournois; le tout accompagné d'un émoticone bisous et d'un autre... doigt d'honneur. La grande classe quoi...
 

(Sources : L'Equipe, Le Parisien/Aujourd'hui, Ouest-France, presse régionale, sites internet)

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb