Paris (75) Politique

Soral libéré ... mais Soral martyrisé

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

Alain Bonnet, dit Soral, 61 ans, a été interpellé et placé deux jours en garde à vue. Sorti sous contrôle judiciaire, il est mis en examen pour trois délits "de presse". Soral, martyr de la liberté d'expression ?

Alain Soral n'a pas été mis en examen que pour provocation à la commission d'atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation... Les chefs de mise en examen d'Alain Soral sont détaillés par Le Monde :
 

Il est poursuivi pour "provocation publique, non suivie d’effet, à la commission d’atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation", mais aussi pour "injure publique à raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" et "provocation publique à la haine ou à la violence, à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée", tous délits prévus par la loi sur la presse de 1881...
 

Pourquoi plusieurs délits ? La réponse est dans LeParisien... 

 

Selon des sources proches de l'enquête, les faits visent des écrits et propos d'Alain Soral, très actif sur les réseaux sociaux, publiés ou tenus en mars 2020 sur sa chaîne vidéo YouTube, en avril 2020 sur le réseau social russe Vkontakte (VK) et en mai 2020 sur son site Egalité et réconciliation.

 

Si l'arrestation a eu lieu fin juillet, ce n'est donc pas pour des propos qu'Alain Soral aurait tenus récemment sur sa chaîne Youtube (fermée depuis le 6 juillet) ou son site Egalité & réconciliation. Alain Bonnet a été condamné à Bobigny (Seine-Saint-Denis) à 2 ans de prison dont 18 mois de prison ferme et 6 mois avec sursis, pour provocation, incitation à la haine raciale, rappelle Le Monde. Une nouvelle condamnation enverrait probablement Alain Soral en prison (ou le mettrait sous bracelet électronique).


Alain Soral aurait aussi dans une vidéo, appelé les citoyens « "à s'armer" en vue d'une révolution » révèle Le Parisien. C'est Soral révolutionnaire et, en droit pénal, "l'atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation". Le délit est-il constitué ? Au tribunal de le dire... Sur Twitter et dans le Code pénal), on rappelle ce que sont les intérêts fondamentaux de la Nation.

 


Quant au droit des citoyens de s'armer pour s'opposer à un pouvoir étatique excessif, il existe aux Etats-Unis, contre l'Etat fédéral, c'est le 2d amendement de la Constitution, rappelle LesInrockuptibles. Aux Etats-Unis mais pas en France...


 

Contre qui Alain Soral aurait-il lancé des appels à la haine ? Ce sera dans l'acte d'accusation. Il a déjà été condamné, en avril 2019, à des jours-amendes (5000 €) pour contestation de l'existence de la Shoah...  La liste des procès Soral est sur Wikipedia. Le journal Libération rappelle qu'il réside à Lausanne (Suisse).


LeMondejuif vu par..., qui n'aime pas beaucoup Alain Soral, semble avoir trouvé, sur balancetonantisémite.com (qui n'aime pas trop Soral non plus), la vidéo qui le mettrait en difficulté judiciaire. Le lien : https://www.balancetonantisemite.com/2020/05/alain-soral-balance-ton-antisemite-ne.html


Soral, martyr de la liberté d'expression ? « La question, elle est vite répondue »...







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb